Centre éducatif

Parcours d’apprentissage conçu pour les investisseurs autonomes qui souhaitent en savoir plus sur les marchés financiers et l’investissement

Glossaire

A

Acceptation bancaire

Type de papier commercial à court terme émis par une société et dont le capital est garanti par une banque. Cette garantie se traduit par un prix d'émission plus élevé et, donc, par un rendement plus faible. Le papier commercial sert à régler des transactions d'importation-exportation et constitue une source de financement pour les entreprises.

Achats périodiques par sommes fixes

Méthode consistant à investir un montant fixe à intervalles réguliers pour ainsi réduire le coût moyen d'une action ou d'une part. L'investisseur achète ainsi plus d'actions ou de parts quand les prix sont bas et moins quand ils sont élevés.

Achat sur marge

Achat d'une valeur mobilière, en partie avec de l'argent emprunté.

Actif

Tout ce qui appartient à une société ou à une personne et tout ce qu'on lui doit.

Actif à court terme

Encaisse et autres éléments d'actif qui, dans le cours normal des affaires, sont convertibles en espèces, généralement dans l'année.

Action

Titre représentant une participation au capital social d'une société par actions.

Action cotée en cents

Action qui transige sur le marché hors cote qui a une valeur inférieure à 1$. 

Action de croissance

Action d'une société dont les analystes s'attendent à voir les bénéfices augmenter plus rapidement que la moyenne. On reconnaît souvent ce type d'action par son ratio cours-bénéfice très élevé, puisque les investisseurs sont prêts à débourser davantage étant donné les prévisions de croissance future.

Action de premier ordre 

Terme souvent utilisé pour faire référence à des actions de compagnies réputées qui distribuent des dividendes depuis plusieurs années.

Actions émises

Les actions du capital social d'une entreprise qui sont en circulation. Leur nombre peut être égal ou inférieur au nombre d'actions que l'entreprise est autorisée à émettre. 

Action ordinaire

Titre représentatif d'une participation ou d'une part de propriété dans une entreprise et qui donne un droit de vote.

Action privilégiée

Action d'une société accordant à son détenteur le droit de recevoir un dividende fixe avant les actionnaires ordinaires et une somme fixe en cas de liquidation. Les actions privilégiées ne bénéficient normalement pas d'un droit de vote à moins qu'un nombre stipulé de dividendes n'ait pas été payé.

Action privilégiée à dividende cumulatif

Action privilégiée comportant une clause selon laquelle les dividendes non-payés s'accumulent et doivent être payés avant qu'un dividende ne puisse être distribué aux porteurs d'actions ordinaires.

Action privilégiée à dividende non cumulatif

Action privilégiée pour lesquelles les dividendes non payés ne s'accumulent pas. Action privilégiée à dividende variable Action privilégiée qui verse des dividendes qui fluctuent en fonction du rendement de l'entreprise.

Action rachetable (au gré de la société) 

Action privilégiée qui peut être rachetée par l'actionnaire ou la société émettrice à des conditions préétablies. Certaines actions rachetables offrent aussi l'option d'être échangés pour des actions ordinaires.

Administrateur

Personne responsable de la garde et de la gestion d'un bien appartenant à autrui. On donne à cette personne, selon le cas, le nom d'exécuteur testamentaire (ou liquidateur selon le Code civil du Québec), de syndic de faillite ou de fiduciaire. 

Alpha

Mesure qui évalue le risque sélectionné (ou risque résiduel) d'un fonds commun de placement comparativement au marché. Une valeur Alpha positive indique une valeur ajoutée dont a bénéficié l'épargnant qui a pris un certain risque au lieu d'avoir simplement opté pour le rendement du marché. Alpha est donc une mesure de la valeur ajoutée par le gestionnaire du fonds.

Analyse fondamentale

Analyse de valeurs qui repose sur des données essentielles relatives à une société que révèlent ses états financiers et sur la conjoncture économique qui influe sur ses affaires.

Analyse quantitative

Étude des tendances dans l'évaluation des variables économiques et des valeurs mobilières visant à déceler des anomalies et à en tirer profit.

Analyse technique

Méthode d'évaluation des valeurs mobilières et des tendances futures du marché fondée sur l'analyse statistique des fluctuations des cours, du volume des opérations et d'autres variables pour repérer un modèle de référence. Le but de l'analyse technique est de prévoir l'évolution du cours des actions. 

Appel public à l'épargne 

Le fait, pour un émetteur, d'offrir ses titres au public. 

Arbitrage

Stratégie qui consiste à acheter une valeur sur un marché pour la revendre en même temps sur un autre en vue d'en retirer un profit.

Assignation

Avis de la chambre de compensation au vendeur d'une option que son acheteur met à exécution les conditions du contrat. 

Au-dessous du pair (à escompte)

Se dit d'un titre - généralement une obligation - qui est vendu sous sa valeur nominale. Par exemple, les bons du Trésor sont toujours vendus à escompte. 

Au-dessus du pair (à prime)

Se dit d'un titre - généralement une obligation - qui est vendu plus cher que sa valeur nominale. On dit alors qu'il est vendu à prime.

Avoir des propriétaires (capitaux propres) 

Composante du bilan représentant le droit de propriété sur les actifs, après déduction des passifs externes. C'est l'ensemble des titres de propriété d'une société.

Haut de page

B

Balance des paiements

La différence entre les exportations et importations de biens et services d'un pays durant une période donnée.

Banque centrale

Organisme créé par le gouvernement d'un pays afin de réguler sa monnaie et sa politique monétaire à l'échelle nationale et internationale. Au Canada, ce rôle est attribué à la Banque du Canada et aux États-Unis, à la Réserve fédérale américaine.

Bénéfice par action

Le bénéfice par action se calcule en divisant le revenu net (ou bénéfice) d'une société au cours des 12 derniers mois par le nombre d'actions en circulation. Si une société réalise des bénéfices de 10 millions de dollars, par exemple, et qu'il y a 5 millions d'actions en circulation, son bénéfice par action sera de 2 $.

Bénéfices non distribués

Bénéfices accumulés d'une société. Ils peuvent être réinvestis ou non dans l'entreprise.

Bêta

Mesure de la volatilité d'un fonds relativement au marché. Elle prend en considération l'écart-type et le coefficient de corrélation du fonds en comparaison avec son indice de référence. Si un fonds présente le même niveau d'instabilité que l'indice, la valeur Bêta est égale à 1. Si le fonds a un écart-type supérieur à celui de l'indice, la valeur Bêta est supérieure à 1. De la même façon, la valeur Bêta est inférieure à 1 si le fonds est moins instable que l'indice. 

Bilan

État financier d'une société dans lequel figurent les éléments de l'actif et du passif et l'avoir des actionnaires à une date donnée.

Bon de souscription

Titre conférant au porteur le droit d'acheter des actions à un prix stipulé d'avance et pour une période donnée. Généralement, ils sont offerts au moment d'une nouvelle émission pour la rendre plus attrayante et leur durée de vie peut être mesurée en années. 

Bon du Trésor

Titre d'emprunt à court terme émis par le gouvernement fédéral, habituellement pour une période de trois mois à un an. Les coupures vont de 1 000 $ à 1 000 000 $. Il ne porte pas intérêt, mais est vendu à escompte, c'est-à-dire au-dessous du pair. La différence entre le prix payé et le pair reçu à l'échéance représente le revenu que le prêteur ou l'acheteur reçoit à la place de l'intérêt. Ce gain est imposé comme un revenu d'intérêt.

Haut de page

C

Capital (principal)

Pour un investisseur, le capital est le montant total investi dans des titres et dans d'autres éléments d'actif, auquel on ajoute les liquidités qu'il possède.  Pour une compagnie, le capital représente les équipements utilisés pour produire des biens ou même l`argent utilisé pour effectuer des transactions d'affaires.

Capitaux propres

Représente la portion de la compagnie appartenant aux détenteurs d'actions ordinaires et privilégiées.

Capital-actions

Ensemble des actions, privilégiées et ordinaires, qui représentent la propriété d'une entreprise.

Capitalisation boursière

Valeur totale de toutes les actions émises par une société qui est la propriété d'investisseurs. Ainsi, une société qui a émis 10 millions d'actions qui sont négociées à 10 $ chacune possède une capitalisation boursière de 100 millions de dollars (10 $ x 10 millions d'actions).

Certificat

Document remis à l'acheteur d'actions, d'obligations ou de tout autre titre comme preuve de propriété.

Certificat de dépôt

Titre d'emprunt à revenu fixe émis par la plupart des banques à charte, généralement en coupures minimales de 1 000 $, avec des échéances d'un à six ans.

Certificat de placement garanti (CPG)

Titre émis par la plupart des établissements financiers attestant qu'une somme a été placée à un taux d'intérêt fixé d'avance pour une période donnée.

Coefficient de corrélation

Définis le degré de dépendance entre deux titres ou deux catégories de titres. La diversification d'un portefeuille est amplifiée quand les actifs n`ont pas un niveau de corrélation élevé.

Coefficient des frais de gestion

Variable importante qui mesure le total des frais de gestion d'un fonds en ce qui a trait au pourcentage de l'actif total moyen.

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Compte qui permet d'épargner à l'abri de l'impôt sans égard au revenu annuel. Les revenus de placement gagnés dans le CELI ne sont pas imposables, même lorsque retirés. L’argent épargné dans un CELI peut être retiré en tout temps et à n'importe quelle fin. De plus, toute cotisation inutilisée peut être reportée aux années ultérieures.

Compte de résultat

État financier qui présente les revenus et dépenses d'une compagnie. Il a pour fonction d`indiquer si la compagnie est à profit ou à perte durant une période donnée.

Compte intégré

Compte pour lequel les frais sont exigés une seule fois par année et sont fixés en fonction du total des avoirs dans le compte plutôt que prélevés sous forme de frais de courtage à chaque opération. Chaque compte fait l'objet d'une gestion distincte, conformément à un modèle de portefeuille convenant à l'ensemble des clients ayant les mêmes objectifs.

Compte sur marge

Un compte sur marge permet d'emprunter, à un taux très concurrentiel, sur les titres déjà détenus au compte ou sur une partie du prix d'achat des titres que l'on désire acquérir. Le montant maximum d'emprunt varie selon le type d'investissement et la valeur marchande du titre.

Commission des valeurs mobilières

Organisme provincial qui supervise l'application de la loi sur l'émission et la négociation de valeurs mobilières dans cette province.

Conseil d'administration

Comité élu par les actionnaires d'une société, agissant pour leur compte et chargé de la gestion de la société. Les administrateurs sont habituellement élus chaque année, lors de l'assemblée annuelle.

Conseiller en placement

Conseiller financier auprès d'un fonds commun de placement; il peut aussi être un administrateur de fonds communs de placement.

Conseiller financier

Entreprise ou particulier qui vend ses conseils en placement en échange d'honoraires.

Contrat à livrer (forward)

Contrat semblable à un contrat à terme, mais qui se négocie sur le marché hors cote. Le vendeur accepte de livrer une marchandise ou un titre financier donné à un prix déterminé à l'avance et à une date future.

Contrat à terme

Contrat par lequel le vendeur accepte de livrer une marchandise ou un titre financier donné à un prix stipulé et à une date future. Le contrat à terme se négocie en bourse. Contrairement à un contrat à livrer, ses modalités sont standardisées par la bourse.

Contrepartiste

Courtier qui achète et vend pour son propre compte.

Convertible

Se dit d'une obligation, d'une débenture ou d'une action privilégiée que le propriétaire peut habituellement échanger contre une ou plusieurs actions ordinaires de la même société.

Cote de solvabilité

Évaluation de la fiabilité d'une personne ou d'une entreprise à rembourser ses dettes, selon son historique de crédit.

Coupon

Partie détachable d'un certificat d'obligation permettant à son détenteur de toucher des intérêts d'un montant spécifié lorsqu'il est détaché et présenté à une banque à compter de la date d'échéance.

Courbe de rendement

Courbe graphique qui permet d'établir une relation entre les taux de rendement d'obligations de même qualité, mais dont les dates d'échéance sont différentes.

Cours (du marché)

Dernier prix auquel un titre a été négocié.

Cours acheteur

Le prix le plus élevé qu'un acheteur éventuel est prêt à payer pour un instrument financier coté en bourse.

Cours vendeur

Le prix le plus bas qu'un vendeur est prêt à vendre pour un instrument financier coté en bourse.

Courtage

Rémunération du courtier, qui achète et vend des titres en qualité de mandataire pour le compte d'un client.

Courtier en valeurs mobilières

Maison de courtage ou particulier associé à une maison de courtage qui prend ferme des émissions ou effectue des opérations sur titres d'emprunt à titre de contrepartiste, c'est-à-dire qu'il possède les titres qu'il négocie ou bien qui agit à titre de mandataire pour le compte d'un client. Dans ce cas, il ne possède généralement pas les titres qu'il négocie et sa rémunération est égale au courtage qu'il touche pour chaque opération.

Couverture

Stratégie d'investissement utilisée pour contrebalancer ou réduire les risques liés à de futures fluctuations de prix, de taux d'intérêt et de taux de change.

Crédit d'impôt pour dividendes

Crédit d'impôt accordé aux épargnants canadiens sur les dividendes reçus de sociétés canadiennes imposables pour les encourager à investir dans ces sociétés

Haut de page

D

Date de clôture des registres

Date à laquelle un actionnaire doit être enregistré dans les livres de l'émetteur afin de pouvoir recevoir le dividende déclaré. La date de clôture des registres est généralement deux jours ouvrables suivant la date ex-dividende.

Date de déclaration

Date à laquelle une société annonce son prochain paiement de dividende.

Date de distribution

Date à laquelle un fonds commun effectue une distribution aux porteurs de parts. Il est important de connaître les dates de distribution pour des considérations fiscales. Par exemple, les porteurs de parts qui ont acheté des unités d'un fonds tout juste avant la distribution des gains devront les déclarer.

Date de paiement

Date à laquelle une compagnie fait le paiement d'un dividende déclaré.

Date de règlement

Date à laquelle le vendeur doit livrer les titres à l'acheteur contre paiement. Généralement, la date de règlement est le troisième jour ouvrable suivant la date de transaction.

Date ex-dividende

Date à laquelle l'action commence à transiger ex-dividende.

Débenture

Titre d'emprunt émis par des sociétés, des municipalités ou un gouvernement. Une débenture est une promesse de payer de l'intérêt et de rembourser le capital, non garanti par un élément d'actif de l'émetteur. Seule la réputation de crédit de l'émetteur agit à titre de garantie.

Débenture convertible

Débenture qui offre au porteur la possibilité de la convertir en actions ordinaires, selon des conditions prédéterminées.

Déduction d'impôt (déduction fiscale)

Montant qui peut être déduit du revenu total avant le calcul de l'impôt à payer.

Déflation

Décroissance soutenue du niveau moyen des prix dans toute l'économie.

Dépositaire

Établissement financier, habituellement une banque ou une société de fiducie, qui garde en sécurité les valeurs mobilières et l'argent comptant d'une société de placement.

Dette

Montant emprunté qui doit être repayé avec des intérêts.

Dette à court terme

Ensemble des titres d'emprunt d'une société, exigibles dans plus d'un an.

Dette à long terme

Emprunts effectués par une société, dont le délai d'exigibilité est inférieur à un an. La dette à court terme comprend le plus souvent les emprunts bancaires, les effets à payer et la partie de la dette à long terme échéant dans l'année.

Dette de deuxième rang (dette subordonnée)

En cas de faillite de l'émetteur, une dette de deuxième rang est une dette dont le remboursement ne pourra être fait qu'une fois les créanciers de premier ordre soient remboursés.

Distribution

Versements effectués par un fonds commun de placement aux porteurs de parts à partir des revenus en intérêt ou en dividende ou du bénéfice tiré de la vente de titres.

Diversification

Stratégie de placement visant à limiter les risques en répartissant le capital investi entre divers types de placement ainsi qu'en achetant des titres émis par diverses sociétés exerçant leurs activités dans des secteurs ou à des endroits différents.

Dividende

Montant qu'une société distribue aux actionnaires à partir de ses bénéfices, en proportion du nombre d'actions qu'ils détiennent. Le montant d'un dividende provenant d'actions privilégiées est habituellement fixe, alors que le montant d'un dividende issu d'actions ordinaires varie selon les bénéfices de la société. Une société n'est pas légalement tenue de verser des dividendes.

Droit de souscription

Privilège temporaire accordé à un actionnaire ordinaire lui permettant d'acheter directement de la société d'autres actions ordinaires. Les droits sont émis aux actionnaires en proportion du nombre de titres qu'ils détiennent. La plupart du temps, ils ne sont valables que pendant une période courte.  Si l'actionnaire n'exerce ou ne vend pas ses droits avant l'expiration, il peut subir une perte financière.

Droit de vote

Droit qu'un actionnaire peut exercer aux assemblés de la compagnie qui lui permet de participer aux principales décisions de l'entreprise. Chaque action ordinaire donne droit à un vote, cependant, ce droit n'est pas normalement accordé aux actionnaires privilégiés.

Durée

Moyenne pondérée de la valeur actualisée des paiements de capital et d'intérêt provenant d'une obligation, exprimée en nombre d'années.

Haut de page

E

Écart

Différence entre le cours acheteur et le cours vendeur d'un titre.

Écart sur taux d'intérêt

Différence entre le taux d'intérêt qu'une institution financière paie sur les dépôts à terme et le taux qu'elle charge sur les emprunts.

Écart type

Mesure du niveau de risque d'un titre en mesurant la dispersion du cours par rapport à la moyenne; donc un plus grand écart représente une plus grande volatilité.

Échéance

Date à laquelle une obligation, une débenture ou un emprunt est remboursable et doit être réglé.

Effet de levier

Amplification du rendement d'un placement à l'aide de capitaux empruntés, de comptes sur marge ou de titres qui n'exigent en paiement qu'une fraction de la valeur des titres visés (par exemple, des options, des droits de souscription ou des bons de souscription).

Élément sous-jacent

Élément sur lequel se fonde un produit dérivé, par exemple une option.

Émission initiale d'actions

Lorsqu'une société devient publique, elle offre ses actions sur le marché pour la première fois au moyen d'une émission initiale d'actions.

Escompte

Différence entre la valeur nominale d'une obligation et son prix de vente sur le marché secondaire.

État des résultats

État financier où figurent les produits et les charges d'une société qui donnent lieu à un bénéfice ou à un déficit au cours d'un exercice donné.

Ex-dividende

Qualificatif attribué à des actions dont le cours ne comprend pas de dividendes.

Haut de page

F

Facteur d'équivalence (FE)

Somme calculée en fonction des cotisations versées ou des prestations acquises pendant l'année dans le cadre d'un régime de pension d'employeur. Le FE permet au particulier de calculer la somme qu'il peut verser à un REER en plus de sa cotisation à un Régime de pension agréé.

Fiducie

Acte par lequel une personne transfère des biens de son actif à une autre personne, le fiduciaire, qui s'oblige à détenir et à administrer ces biens pour le compte et à l'avantage d'un bénéficiaire désigné.

Fiducie de placement immobilier

Fiducie qui investit principalement dans les biens immobiliers. Comme les actions, les fiducies de placements  immobiliers transigent sur les principaux marchés boursiers.

Fonds avec frais d'acquisition

Fonds commun de placement qui facture des frais lors de l'achat de parts.

Fonds commun de placement

Voir société d'investissement.

Fonds d'action

Fonds commun de placement dont le portefeuille est composé essentiellement d'actions ordinaires avec, pour objectif de placement, la croissance du capital à long terme.

Fonds d'actions internationales

Ce type de fonds vise un ou plusieurs marchés boursiers à l'extérieur de l'Amérique du Nord. Son objectif est l'appréciation du capital, tout en protégeant contre une faiblesse du dollar canadien.

Fonds d'actions mondiales

Ce type de fonds investit dans plusieurs marchés boursiers internationaux, incluant les États-Unis. Les objectifs d'investissement sont la croissance du capital à long terme et la protection contre une dévaluation du dollar canadien.

Fonds de couverture

Fonds commun dans lequel le gestionnaire investit des sommes importantes en mettant en œuvre des stratégies complexes qui ne sont pas à la disposition des fonds communs de placement.

Fonds de dividendes

Fonds commun de placement qui investit dans des actions privilégiées et dans des actions ordinaires de premier rang qui rapportent, en général, des dividendes réguliers à des taux supérieurs à la moyenne.

Fonds d'hypothèques

Fonds commun de placement qui investit dans des prêts hypothécaires. Le portefeuille d'un fonds de cette catégorie est habituellement composé de prêts hypothécaires de premier rang sur des propriétés résidentielles au Canada, quoique certains fonds investissent aussi dans des prêts hypothécaires commerciaux.

Fonds de marché monétaire

Type de fonds commun de placement qui investit principalement dans les bons du Trésor et autres titres à court terme représentant un faible risque.

Fonds de placements immobiliers

Fonds commun de placement dont le portefeuille est composé essentiellement d'immeubles résidentiels ou commerciaux ou des deux, afin de rapporter du revenu et des gains en capital.

Fonds de revenu

Fonds commun de placement qui investit principalement dans des valeurs à revenu fixe, comme les obligations, les titres hypothécaires et les actions privilégiées. L'objectif principal est de générer un revenu tout en préservant le capital des investisseurs.

Fonds des travailleurs

Fonds commun qui investit principalement dans des petites et moyennes entreprises canadiennes. Ces fonds offrent un crédit d`impôt aux investisseurs et sont réglementés par les lois fédérales et provinciales.

Fonds distinct

Catégorie de fonds qu'offrent les compagnies d'assurances en guise de substitut aux fonds communs de placement. Comme ceux-ci, les fonds distincts offrent une variété d'objectifs de placement et de catégories de titres. Ils garantissent à l'épargnant qu'il récupérera au moins un pourcentage minimal des sommes investies à l'échéance (habituellement au moins 75 %).

Fonds d'obligations

Fonds commun de placement dont le portefeuille est composé essentiellement d'obligations gouvernementales et corporatives.

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Le FERR est un prolongement du REER. À l'âge de 71 ans, le rentier doit obligatoirement transférer les actifs détenus dans son compte REER au compte FERR. Chaque année, le rentier doit retirer le montant obligatoire, qui devient imposable en tant que revenu.

Fonds équilibré (fonds diversifié)

Fonds commun dont la politique de placement vise à bâtir un portefeuille équilibré composé d'obligations et d'actions, dont les proportions varient suivant la conjoncture du marché et les prévisions des gestionnaires du fonds.

Fonds indiciel

Fonds commun de placement dont le portefeuille est modelé sur celui d'un indice boursier particulier, l'objectif étant de reproduire le comportement général du marché où le fonds investit.

Fonds négociés en bourse (FNB)

Fonds commun de placement dont le portefeuille est modelé sur celui d'un indice boursier particulier, mais il est coté en bourse et se négocie comme une action. Les FNB sont généralement plus avantageux sur le plan fiscal que les fonds communs de placement ordinaires. À l'instar des actions, les FNB peuvent être achetés sur marge et vendus à découvert.

Fonds spécialisé

Ce type de fonds concentre ses investissements dans un secteur d'activité particulier de l'industrie ou de l'économie, ou encore dans une région géographique précise.

Fractionnement d'actions

Un fractionnement d’actions est un événement de marché approuvé par le conseil d’administration de la société cotée visant à augmenter la liquidité du titre. Cette opération augmente le nombre d’actions en circulation et réduit le cours du titre. Plusieurs ratios de fractionnement existent; le plus courant est le ratio de fractionnement de 2 pour 1. Par exemple, si vous détenez 100 actions de la société ABC à un prix de 20 $ et qu’elle annonce un fractionnement 2:1, vous détiendrez donc 200 actions ABC à un prix de 10 $. L’inverse est vrai dans le cas d’une consolidation.

Un événement de marché a un impact temporaire sur la valeur d’un portefeuille, le temps d’apporter les ajustements nécessaires à votre compte de courtage. De façon générale, la situation revient à la normale après 5 à 10 jours ouvrables. Le prix au marché de l’action sera modifié pour refléter le nouveau prix fourni par les bourses où le titre est coté. La quantité détenue sera modifiée sur obtention des renseignements de l’agent de transfert.

Frais à l'entrée

Frais perçus lors de l`achat de parts d'un fonds commun de placement.

Frais de gestion

Frais de gestion de portefeuille et d'exploitation du fonds que le gestionnaire ou le conseiller en placement impute au fonds commun. Ces frais sont en général établis selon un pourcentage fixe de la valeur liquidative du fonds.

Frais de rachat

Frais perçus lors de la vente ou du rachat de parts d'un fonds commun de placement. Les frais de rachats sont des frais dégressifs qui diminuent graduellement avec le temps.

Frais de transaction

Ces frais sont payés au courtier ou au représentant par la compagnie de fonds à titre de commission.

Haut de page

G

Gain ou perte en capital 

Gain ou perte résultant de la disposition d'un bien et pouvant avoir des incidences fiscales selon la nature du bien vendu.

Haut de page

H

Hors cote (hors bourse) 

Se dit d'opérations sur des titres non-inscrits en bourse.

Haut de page

I

Indice

Mesure statistique d'un marché boursier (indice boursier) ou de l'économie qui s'appuie sur le rendement des actions ou d'autres composantes. L'indice S&P/TSX (anciennement TSE 300), l'indice S&P 500 et l'indice des prix à la consommation en sont des exemples.

Indice des industrielles Dow Jones

L'indice représente 30 des plus importantes compagnies américaines qui sont généralement les «leaders» de leur secteur d'activité respectif.

Indice des prix à la consommation (IPC)

Mesure le coût de la vie des consommateurs. Le IPC indique le niveau d'inflation.

Indice S&P 500

Cet indice mesure la performance générale de l'économie américaine à travers les changements de valeur du marché de 500 actions de compagnies dominantes représentant l'ensemble des secteurs d'activité.

Indice S&P/TSX

Cet indice traduit le rendement du marché boursier canadien. Il représente en fait la moyenne pondérée de plusieurs compagnies inscrites à la Bourse de Toronto. L'indice est réparti entre 10 différents secteurs d'activité.

Indice S&P/TSX 60

Cet indice représente la moyenne pondérée des 60 compagnies les plus importantes et les plus liquides du marché canadien.

Inflation

Hausse généralisée et soutenue du niveau moyen des prix des biens et services dans l'économie. Au Canada, l'indice des prix à la consommation sert habituellement de mesure de l'inflation.

Initié

Administrateur ou dirigeant d'une société, quiconque est censé avoir accès à des renseignements confidentiels au sujet de la société et toute personne physique ou morale qui détient plus de 10 % des actions comportant droit de vote d'une société.

Institut des Fonds d'investissement du Canada (IFIC)

Association professionnelle de l'industrie mise sur pied pour servir ses membres, coopérer avec les organismes de réglementation et protéger les intérêts du public qui investit ses capitaux dans des fonds communs de placement.

Intérêt

Paiement versé au prêteur par l'emprunteur pour l'usage de son argent. Une société par actions paie de l'intérêt aux détenteurs de ses obligations.

Intérêt composé

Intérêts gagnés périodiquement et qui s'ajoutent au capital emprunté. Les intérêts sont calculés à la fois sur le capital emprunté et sur les intérêts accumulés de chaque échéance. En fait, ce sont des intérêts versés sur des intérêts.

Intérêt couru

Montant de l'intérêt sur des obligations ou des débentures qui s'est accumulé depuis la dernière date de paiement de l'intérêt, mais qui n'est pas encore dû.

Haut de page

J

Jour de règlement

Date à laquelle le vendeur doit livrer les titres que son client a achetés et le client, régler son achat. Il s'agit généralement du troisième jour ouvrable suivant la date de l'opération.

Jour ouvrable

Chaque jour de la semaine sauf les samedis, les dimanches et les jours fériés.

Haut de page

K

Haut de page

L

LEAPS (Long Term Equity Anticipation Securities):

Contrat d'option qui transige sur le marché boursier qui a un terme de plus d’un an.

Lettre d'intention

Accord en vertu duquel un épargnant s'engage à effectuer une série d'achats de parts de fonds communs de placement en échange d'une réduction des frais d'acquisition. Une lettre d'intention peu aussi faire référence à un communiqué publié par une compagnie détaillant les futurs plans d`expansion.

Liquidité

Capacité du marché pour une valeur particulière d'absorber un nombre raisonnable d'achats et de ventes sans écarts de cours exagérés.  Les liquidités représentent aussi des actifs qui peuvent être facilement convertis en argent tel que les dettes actives et les papiers commerciaux.

Loi sur les valeurs mobilières

Lois provinciales appliquées par la commission des valeurs mobilières de chaque province fixant les règlements qui régissent l'émission et la négociation de valeurs mobilières.

Lot irrégulier

Nombre d'actions inférieur à celui d'un lot régulier.

Lot régulier

Nombre standard d'actions fixées par les bourses aux fins des opérations sur titres. Le nombre d'actions dans un lot régulier varie suivant le prix du titre, mais il est de 100 actions dans la majorité des cas.

Haut de page

M

Mainteneur de marché

Négociateur autorisé, employé par un courtier en valeurs mobilières, et tenu, par les organismes d'autoréglementation compétents, de maintenir une liquidité suffisante sur les marchés des valeurs mobilières en faisant des offres et des demandes fermes pour un ou plusieurs titres désignés.

Mandataire

Le courtier en valeurs mobilières agit comme mandataire au nom d'un acheteur ou d'un vendeur lorsqu'il ne possède pas les valeurs qu'il négocie au cours d'une opération.

Mandat de gestion

Contrat entre le client et son conseiller qui précise les objectifs de la gestion du portefeuille.

Marché de capitaux

Marché sur lequel se transigent des titres d'emprunt et de participation (sur un marché boursier organisé et marché hors-cote). Les marchés de capitaux permettent la rencontre entre les agents ayant un excédent de capitaux et ceux ayant besoin de financement.

Marché financier

Ensemble des personnes, des organismes et des produits financiers qui rendent possible le transfert de capitaux.

Marché hors cote

Voir hors cote.

Marché monétaire

Partie du marché des capitaux où se négocient les effets à court terme, tels que les bons du Trésor, le papier commercial et les acceptations bancaires.

Marché primaire

Marché où se vendent les valeurs mobilières lorsqu'elles viennent d'être émises et qu'elles sont offertes aux investisseurs pour la première fois. Les utilisateurs de capitaux, tels que les entreprises et les gouvernements se procurent les capitaux fournis par les investisseurs sur ce marché.

Marché secondaire 

Marché où les épargnants négocient entre eux. Il permet aux investisseurs qui ont acheté des titres sur le marché primaire de les revendre pour obtenir des liquidités.

Marge

Somme ou valeur déposées par un client auprès d'une maison de courtage et représentant une partie du prix des titres ou des marchandises achetées sur marge. La maison de courtage avance à son client le solde du prix convenu.

Marge d'intérêt

Différence entre le taux d'intérêt que paie un établissement financier sur les dépôts et le taux plus élevé auquel il prête l'argent.

Masse monétaire

Correspond à la quantité de monnaie en circulation dans un pays à un moment donné.

La masse monétaire est classée de la façon suivante :

M1 comprend la monnaie fiduciaire et tout autre moyen de paiement.

M2 correspond à M1 et les dépôts bancaires, fonds marchés monétaires et réserves bancaires.

M3 englobe M2 et les instruments négociables ainsi que les titres de créance.

Maturité

Date à laquelle une obligation, une débenture ou un contrat vient à échéance.

Haut de page

N

NASDAQ (National Association of Securities Dealers Automated Quotation System)

Réseau informatique qui fournit aux courtiers des côtes sur des titres négociés sur le marché hors-cote.

Haut de page

O

Objectif d'investissement

L'objectif d'investissement d'un fonds commun est toujours présenté dans son prospectus simplifié. Il permet de déterminer si le fonds s'oriente vers la croissance, la protection du capital, le revenu d'intérêts, etc.

Obligation

Titre d'emprunt émis par des sociétés, des gouvernements et des organismes gouvernementaux. L'émetteur d'une obligation s'engage à verser de l'intérêt tout au long de sa durée à des dates précises et à rembourser le capital à l'échéance.

Obligation à coupons détachés (obligation à coupon zéro)

Obligation, généralement émise par un gouvernement et de bonne qualité, dont certains coupons ou tous les coupons ont été détachés. Les coupons détachés et les obligations à coupons détachés se négocient alors séparément, bien au-dessous du pair.

Obligation à court terme

Obligation ou débenture qui arrivent à échéance dans les cinq ans.

Obligation à long terme

Obligation dont l'échéance est à plus de 10 ans.

Obligation d'épargne du Canada (OEC)

Les OEC sont émises chaque année par le gouvernement fédéral. Elles peuvent être encaissées par leur propriétaire, en tout temps, à leur valeur nominale.

Obligation encaissable par anticipation

Obligation dont le porteur a le droit de demander le remboursement avant la date d'échéance.

Obligation remboursable par anticipation (obligation remboursable à vue)

Obligation que la société émettrice peut rembourser avant l'échéance, au prix stipulé dans le contrat d'émission.

Offre publique d'achat (OPA)

Offre faite aux actionnaires d'une société de leur acheter un certain nombre d'actions comportant droit de vote qui, avec celles que l'initiateur de l'offre possède déjà, représenteront plus de 20 % du total des actions avec droit de vote de la société visée. Dans le cas des sociétés constituées en vertu de la loi fédérale, le pourcentage nécessaire est de plus de 10 % des titres comportant droit de vote en circulation.

Option

Droit d'acheter ou de vendre des titres ou des biens à un prix et dans un délai fixé à l'avance.

Option américaine

Type d'option qui peut être exercée en tout temps avant ou à sa date d'échéance.

Option d’achat (call)

Une option d'achat permet à l'investisseur d’acheter le sous-jacent à un prix fixe durant une certaine période ou à une date spécifique. Les options d`achats sont achetées par ceux qui s'attendent à une augmentation du prix du cours faisant l'objet de l'option. Pour acquérir ce droit, l'acheteur paye une prime au vendeur de l'option.

Option d'achat couverte

Stratégie dans laquelle l'investisseur détient l'actif sous-jacent et vend une option d'achat sur le même titre.

Option de vente (put)

Une option de vente permet l'investisseur de vendre le sous-jacent à un prix fixe durant une certaine période ou à une date spécifique. Les options de ventes sont achetées par ceux qui s'attendent à une baisse du prix du cours faisant l'objet de l'option. Pour acquérir ce droit, l'acheteur paye une prime au vendeur de l’option.

Option de vente de protection

Stratégie dans laquelle l'investisseur détient l'actif sous-jacent et achète une option de vente sur le même titre.

Option européenne

Type d'option qui peut seulement être exercée à sa date d'échéance.

Ordre à cours limite

Demande d'achat ou de vente d'un certain nombre d'actions à un cours donné ou à cours supérieur.

Ordre au marché

Ordre d'acheter ou de vendre un nombre déterminé de titres au meilleur cours offert ou demandé par le marché.

Ordre achat-stop

Un ordre achat-stop est exécuté lorsque le cours stipulé est atteint. Un ordre achat-stop se transforme en ordre au marché quand le prix du marché de l'action monte au prix désiré. Cette transaction est souvent utilisée afin de protéger une position à découvert.

Ordre vente-stop

Un ordre vente-stop est exécuté lorsque le cours stipulé est atteint. Un ordre vente-stop ce transforme en ordre au marché quand le prix du marché de l'action baisse au prix désiré. Cette transaction est souvent utilisée afin de limiter la perte sur une position.

Organisme de placement collectif

Voir Société d'investissement.

Haut de page

P

Papier commercial

Titre d'emprunt à court terme (de quelques jours à un an) émis par une société. Le papier commercial n'est habituellement pas garanti par les éléments d'actif d'une société.

Passif

Ensemble des dettes et des charges d'une société sous forme de soldes créditeurs, d'emprunts, d'hypothèques et de dettes à long terme.

Passif à court terme

Sommes dues et devant être payées dans l'année, par exemple, les créditeurs.

Perte en capital

Voir gain ou perte en capital.

Placement privé

Vente d'action d'une société à un nombre d`investisseurs restreint, généralement des institutions, afin de générer du capital. Les actions vendues dans des placements privés ne sont pas côté sur la bourse.

Plan à versements périodiques

Plan d'investissement qui autorise des retraits périodiques du compte bancaire de l'investisseur vers son compte d'investissement ou vice versa.

Plan de retrait à pourcentage fixe

Plan offert par les sociétés de placements collectifs, permettant à l'épargnant de recevoir un revenu basé sur un pourcentage de la valeur des parts détenues.

Plan de retrait en fonction de l'espérance de vie

Plan offert par les organismes de placement collectif, au terme duquel les avoirs d'un épargnant lui sont remis en totalité sous forme d'un revenu périodique maximal jusqu'à son décès.

Plan de retrait systématique

Plan offert par les compagnies de fonds communs par lequel l'investisseur reçoit des montants fixes provenant de ses investissements durant une période spécifique.

Point de base

Expression généralement utilisée pour désigner l'écart de rendement des obligations. Un point de base représente un centième pour cent. Ainsi, si l'obligation X a un rendement de 8,50 % et l'obligation Y de 8,75 %, la différence est de 25 points de base.

Politique budgétaire

Politique mise en place par le gouvernement fédéral visant à gérer l'économie par l'entremise de l'influence exercée sur les taux d'imposition et les taux d'intérêt. La politique fiscale a aussi pour mandat de contrôler les dépenses d'un pays.

Politique monétaire

Politique mise en place par le gouvernement fédéral, par le biais de la Banque du Canada, pour contrôler le crédit et la masse monétaire.

Portefeuille

Ensemble des valeurs mobilières que possède un organisme de placement collectif, un particulier ou une entreprise.

Pouvoir d'achat

Volume des biens et des services qu'une somme d'argent permet d'acheter.

Preneur ferme

Entreprise de placement qui achète des valeurs mobilières directement de l'émetteur pour ensuite les revendre à d'autres entreprises de placement ou au public ou qui vend au public au nom de l'émetteur.

Prime

Excédent du prix de vente sur la valeur nominale d'une obligation.  Une prime est aussi un montant payé afin de maintenir une police d'assurance.

Prime de risque

Le rendement d'un fonds (ou d'un indice) moins le taux de rendement sans risque. Les taux sans risque sont représentés par le rendement généré par les bons du gouvernement fédéral à court terme (bons du Trésor de 91 jours).

Prix d'exercice d'une option

Le prix d'exercice d'une option correspond au prix auquel l'actif sous-jacent peut être acheté (option d'achat) ou vendu (option de vente).

Prix des unités

Le prix de la plupart des unités des fonds est calculé quotidiennement. Cependant, certains fonds calculent le prix des unités de façon hebdomadaire, mensuelle ou trimestrielle. Il est important de connaître le moment de la détermination du prix des unités, parce que c'est également le moment où vous pouvez les acheter ou les vendre.

Prix du marché

Dernier prix enregistré sur le marché d'un titre.

Produit dérivé

Instrument d'investissement dont la valeur est calculée sur un élément d'actif, un indice ou un autre investissement sous-jacent.

Produit intérieur brut (PIB)

Valeur de tous les biens et services produits dans un pays au courant d'une année.

Profil d'investisseur

Stratégie d'investissement basée sur les préférences individuelles tel que la tolérance au risque, les futurs besoins et la situation financière courante. Le profil d'investisseur doit être revu périodiquement afin qu'il puisse rester compatible avec les objectifs de placement.

Profit latent

Profit ou perte non réalisés sur un titre qui n'est pas encore vendu.

Prospectus

Document juridique qui présente les caractéristiques d'une émission de titres offerte au public par une société par actions ou une autre personne morale.

Prospectus provisoire

Prospectus qui ne contient pas tous les renseignements donnés dans le prospectus définitif et qui sert à sonder l'intérêt du public pour l'émission pendant qu'elle est examinée par la Commission des valeurs mobilières.

Prospectus simplifié

Prospectus abrégé et simplifié distribué par les organismes de placement collectif aux acheteurs de parts ou d'actions et aux acheteurs éventuels.

Haut de page

Q

Quasi-espèce (quasi-disponibilité)

Éléments d'actif rapidement convertibles en espèces, tels que les comptes clients, le papier commercial à court terme et les obligations et billets à court terme de municipalités ou de sociétés.

Haut de page

R

Rapport annuel

Rapport officiel envoyé par toute société ouverte à ses actionnaires leur faisant part de la situation financière de la société. Ce rapport doit être vérifié par des comptables indépendants.

Ratio capitaux empruntés-capitaux propres

Ce ratio nous montre le niveau de dette absorbé par une compagnie afin de financer son expansion. Il est calculé par diviser les capitaux empruntés par les capitaux propres de la compagnie. Plus le ratio est élevé, plus le risque financier l'est également.

Ratio cours-bénéfice

Quotient du cours de l'action ordinaire par le bénéfice net par action du dernier exercice.

Ratio frais de gestion

Ratio qui mesure l'ensemble des frais imputés directement au fonds commun tel que les frais de gestion et d'administration. Le ratio est un pourcentage de la valeur liquidative du fonds.

Régime à cotisations déterminées

Régime qui ne garantit pas à chaque participant un niveau déterminé de revenu de retraite. Les prestations sont calculées en fonction du revenu tiré du placement de ses cotisations.

Régime à prestations déterminées

Régime qui garantit à chaque participant un niveau déterminé de revenu de retraite, en fonction du salaire et du nombre d'années de service du participant.

Régime de participation différée aux bénéfices (RPDB)

Régime d'intéressement en vertu duquel un employeur attribue aux membres de son personnel des sommes susceptibles de leur être versées plus tard et calculées en fonction du bénéfice net de l'entreprise.

Régime épargne d'actions

Régime en vertu duquel certaines provinces accordent aux particuliers qui y résident une déduction ou un crédit d'impôt sur des placements effectués dans certains titres choisis. Ce crédit ou cette déduction représente un pourcentage de la valeur du placement.

Régime enregistré d'épargne retraite (REER)

Moyen par lequel un particulier peut reporter l'impôt à payer sur les sommes placées en vue de sa retraite. Le titulaire investit dans une ou plusieurs variétés de placements qui sont détenus en fiducie en vertu du régime. L'impôt à payer sur les cotisations versées et la plus-value des placements effectués est reporté jusqu'au moment de leur retrait, à la retraite.

Régime enregistré d'épargne-retraite contribution par le conjoint (REER Conjoint)

REER auquel un cotisant verse un montant au profit de son époux qui en est le bénéficiaire. Les sommes versées appartiennent au bénéficiaire du régime et les déductions d'impôts sont allouées à l'époux cotisant.

Regroupement

Opération qui diminue le nombre d'actions en circulation tout en gardant la même valeur marchande. Cette opération doit être approuvée par le conseil d`administration de la compagnie et a pour but d'augmenter la valeur par part.

Rendement

Revenu ou gain en capital dégagé par un investissement.

Rendement à l'échéance

Taux de rendement annuel qu'un investisseur tirera d'une obligation, s'il la détient jusqu'à l'échéance.

Rente

Contrat offert par les compagnies d'assurances permettant au bénéficiaire de recevoir des paiements périodiques provenant de contributions à un régime de retraite, primes d'assurances ou même d'une somme forfaitaire.

Rentier

Personne qui reçoit une rente.

Rente différée

Contrat vendu par une compagnie d'assurance qui assure des paiements fixes, à une date future, au bénéficiaire. Ce type de contrat est acheté par le rentier en faisant une série de paiements sur une période spécifique qui se termine avant le commencement du paiement de la rente.

Rente immédiate

Contrat, généralement vendu par une compagnie d'assurance-vie, qui se traduit pour le bénéficiaire ou rentier par le service immédiat d'une rente. Le contrat se règle par le versement d'une somme forfaitaire.

Rente variable

Rente viagère dont le montant varie périodiquement en fonction du rendement des placements.

Rente viagère

Rente qui fait des versements réguliers au participant jusqu'au moment de son décès.

Répartition d'actifs

Action d'établir ou de revoir la combinaison des avoirs d'un portefeuille de placements.

Répartition stratégique

La répartition stratégique consiste à conserver une répartition relativement stable entre les différentes catégories d'actifs. Celle-ci est établie en fonction de prévisions économiques et financières à long terme et repose sur une maximisation de la relation rendement/risque.

Répartition tactique

La répartition tactique consiste à surpondérer les catégories d'actif qui sont sensées mieux performer dans les prochains mois et sous-pondérer les autres. Les choix sont établis en fonction de prévisions économiques et financières à court terme et reposent sur une maximisation de la relation rendement/risque.

Retour sur l'investissement

Les bénéfices réalisés avec un investissement. Le ratio de retour sur l'investissement est le pourcentage obtenu par le quotient des bénéfices réalisés et du montant investi. Par exemple, un investissement de 1 000 $ produisant un bénéfice de 150 $ par année aura un retour sur l'investissement de 15 %.

Revenu gagné

Aux fins de l'impôt, le revenu gagné d'un particulier se compose en général de ses revenus d'emploi et de certains avantages imposables. Le calcul du plafond des cotisations versées à un REER est basé sur le revenu gagné.

Risque spécifique

La portion du risque qui fait en sorte que la valeur du titre ou du portefeuille monte ou descende, indépendamment de sa relation avec le marché.

Risque systématique

La portion du risque encouru par un titre ou un portefeuille de par son lien avec le marché. Connu également sous le nom risque de marché. La mesure du risque systématique est le coefficient bêta.

Haut de page

S

Société de gestion

Firme responsable des placements du portefeuille d'un fonds commun ou de la gestion du fonds ou de ces deux aspects. La rémunération de la société est fondée sur un pourcentage de l'actif total du fonds.

Société d'investissement 

Organisme qui emploie son capital à l'achat de titres de d'autres organismes.
Il en existe deux types principaux : les sociétés d'investissement à capital fixe et les organismes de placement collectif, eux-mêmes divisés en deux catégories selon qu'ils sont constitués en société ou en fiducie, soit les sociétés d'investissement à capital variable et les fonds communs de placement. Les actions des sociétés d'investissement à capital fixe peuvent facilement être transférées sur le marché ouvert comme n'importe quelle action. Les organismes de placement collectif vendent leurs propres titres aux épargnants et ne sont pas inscrits à la cote. Ils émettent des parts au fur et à mesure que les gens en demandent.

Société d'investissement à capital fixe

Société qui émet un nombre fixe d'unités en vente. Comme les actions, les unités transigent sur les marchés boursiers et leur prix fluctue en fonction de l`offre et de la demande.

Société par actions

Forme d'entreprise créée en vertu de lois fédérales ou provinciales, qui a une identité juridique distincte de celle de ses actionnaires. Ces derniers ne sont responsables des dettes de la société que jusqu'à concurrence du capital qu'ils y ont investi.

SPDR (Standard & Poor Depository Receipts)

Ce sont des certificats d'actions étrangères liées aux indices de Standard & Poor's. Ils permettent à un investisseur d'acheter des participations dans les sociétés faisant partie de l'indice S&P 500 moyennant un seul titre.

Stratégie d'investissement

Cette description, fournie par les compagnies de fonds, vous expose la stratégie du gestionnaire pour atteindre les objectifs de son fonds.

Style - Analyse des écarts de taux (revenu fixe)

Principalement utilisée pour la gestion des fonds d'obligations provinciales et corporatives, cette approche met l'accent sur l'analyse approfondie du risque de crédit d'un émetteur. Le rendement offert est ensuite mis en relation avec le niveau de risque déterminé afin d'identifier toute anomalie, de manière à pouvoir en tirer parti. Un titre offrant un rendement supérieur au marché pour le niveau de risque identifié sera privilégié. Le gestionnaire peut changer régulièrement le pourcentage alloué à chaque classe d'obligations (corporatives, provinciales, fédérales) selon ses prévisions économiques, espérant profiter de l'agrandissement ou de la réduction des écarts de rendements offerts entre ces classes. Par exemple, s'il prévoit une récession, il pourrait augmenter sa proportion en obligations fédérales et s'il prévoit une forte croissance économique, augmenter sa proportion en obligations corporatives. Cette approche est souvent utilisée pour les fonds à haut rendement.

Style - Anticipation de taux (revenu fixe)

Selon cette approche, le gestionnaire modifie l'échéance moyenne et, par conséquent, la durée de son portefeuille d'obligations, selon sa vision quant aux mouvements futurs des taux d'intérêt. Une hausse prévue des taux entraînera une diminution de l'échéance moyenne alors qu'une baisse nécessitera un prolongement de celle-ci. L'amplitude des variations apportées au portefeuille déterminera l'agressivité du style de gestion.

Style - Approche ascendante (bottom-up) (actions)

Cette approche se concentre sur les entreprises, sans accorder une grande importance à l'industrie dans laquelle elle évolue. Contrairement à l'approche descendante, les tenants de ce style croient qu'une entreprise démontrant une qualité distinctive offrira un rendement supérieur à long terme, peu importe son secteur d'activité ou son pays.

Style - Approche descendante (top-down) (actions)

Selon cette approche, la gestion s'effectue principalement à l'aide d'analyse macro-économique. Il s'agit de déterminer les secteurs ou les pays, si on parle de gestion internationale, qui sont susceptibles d'offrir les meilleurs rendements. Les tenants de cette approche considèrent que la croissance générale d'un secteur ou d'un pays aura une forte influence sur la croissance du titre boursier. Autrement dit, il serait préférable d'opter pour les actions d'une entreprise œuvrant dans un secteur ou une économie en croissance, plutôt qu'une autre qui, prise individuellement, semble de meilleure qualité, mais œuvre dans un environnement défavorable.

Style - Croissance (actions)

Les gestionnaires préconisant cette approche sont prêts à payer un prix plus élevé pour les bénéfices futurs, car les perspectives de croissance du titre sont supérieures à la moyenne. À l'opposé du style valeur, le potentiel de la compagnie est bien connu du marché, ce qui fait que le prix de l'action est relativement élevé par rapport aux bénéfices enregistrés. Par conséquent, un ratio cours/bénéfices plus élevé est généralement observé pour les gestionnaires favorisant ce style.

Style - Momentum (actions)

Selon ce style, il s'agit de tirer profit du momentum haussier d'un titre. On recherchera des compagnies qui, non seulement affichent une croissance de leurs bénéfices, mais également une augmentation du rythme de croissance. Ce type de gestion est considéré particulièrement agressif, car, au moindre ralentissement de la croissance, si minime soit-il, le titre est vendu. Ce style est donc caractérisé par des transactions fréquentes et l'investisseur bénéficie alors très peu de report de gains en capital.

Style - Rotation de secteur (actions)

Ce style découle directement de l'approche descendante. Un gestionnaire œuvrant dans un tel cadre tentera d'identifier les secteurs offrant le meilleur potentiel et y investira en plus grande proportion comparativement à la répartition de l'indice de référence. Cette approche est jugée plus agressive, car elle augmente la volatilité des rendements comparativement à l'indice de référence. Il est effectivement facile de s'imaginer que lorsque le gestionnaire surpondère les bons secteurs, la performance est excellente et que, lorsque les secteurs surpondérés sont mauvais, les rendements sont décevants. Ce style est caractérisé par des transactions fréquentes afin de suivre le cycle économique. L'investisseur bénéficie donc très peu de report de gains en capital.

Style - Valeur (actions)

Les gestionnaires privilégiant ce style rechercheront des compagnies dont le ratio cours/bénéfices est sous-évalué selon eux. Une hausse du prix d'une telle action passera par une augmentation du ratio cours/bénéfices à mesure que la valeur présente dans la compagnie sera reconnue par le marché. Cette valeur ne sera pas représentée par une augmentation fulgurante des résultats financiers, mais, plutôt, par une reconnaissance d'éléments autres, tels qu'une position concurrentielle avantageuse, une technologie supérieure ou une équipe de gestionnaires exceptionnelle.

Haut de page

T

Taux de roulement

Représente la fréquence à laquelle un gestionnaire renouvelle son portefeuille. Par exemple, un taux de roulement de 200 % sur une année signifie qu'il a complètement renouvelé son portefeuille deux fois, tandis qu'un taux de roulement de 50 % signifie qu'il n'en a renouvelé que la moitié.

Taux d'escompte

Taux auquel la Banque du Canada accorde des prêts à court terme aux banques à charte et aux autres établissements financiers. C'est le taux de référence pour les taux préférentiels fixés par les établissements financiers.

Taux d'imposition marginal

Taux d'imposition qui s'applique à la tranche la plus élevée du revenu imposable.

Taux d'intérêt nominal

Taux d'intérêt annuel stipulé dans un contrat d'émission d'obligations à coupons.

Taux de rendement courant

Le taux de rendement annuel que rapporterait à un épargnant un titre acheté au prix du marché. Il est égal au quotient du revenu annuel par le cours du titre. Parfois appelé rendement du capital investi (RCI).

Taux préférentiel

Taux d'intérêt demandé par une banque à charte à ses emprunteurs les plus solvables.

Teneur de marchés

Opérateur de marché qui s'engage à garder une liquidité suffisante sur les marchés des valeurs mobilières en faisant des offres et demandes sur plusieurs titres

Titre

Instrument d'investissement offert par une société, un gouvernement ou un autre organisme. Parmi les titres, mentionnons les actions ordinaires et privilégiées, les titres d'emprunt et les parts de fonds communs de placement.

Titre à revenu fixe

Produit financier qui rapporte un revenu fixe durant une période donnée tel que les obligations ou actions privilégiées.

Titre de créance

Type d'investissement émis par une société représentant un prêt fait par un investisseur. L'émetteur s'engage à repayer le montant prêté en plus d'intérêts.

Titre d'emprunt

Titre par lequel l'investisseur prête de l'argent à l'émetteur qui promet de rembourser le capital, majoré des intérêts. Parmi les titres d'emprunt, mentionnons les obligations, les débentures, les bons du Trésor et le papier commercial.

Transaction de couverture

Technique d'investissement qui réduit le potentiel de pertes en se protégeant contre une variation défavorable de la valeur d'un actif. Ces transactions sont effectuées en utilisant des options et d'autres produits dérivés.

Haut de page

U

Haut de page

V

Valeur actualisée

Valeur actuelle d'une somme à recevoir dans le futur.

Valeur au marché

Prix auquel serait probablement vendu un titre dans un marché libre.

Valeur au pair

Valeur attribuée à une obligation ou à une action. La valeur au pair d'une action ordinaire a généralement peu de rapport avec son cours et les actions «sans valeur nominale» sont maintenant très répandues. La valeur au pair d'une action privilégiée est importante, car elle indique le montant auquel chaque action privilégiée aura droit en cas de liquidation de la société.

Valeur comptable (valeur au livre)

Prix d'acquisition d'un investissement, majoré du revenu réinvesti. La valeur comptable sert souvent au calcul du pourcentage de contenu étranger d'un régime enregistré.

Valeur de premier ordre

Terme désignant ordinairement les titres de participation de première qualité.

Valeur de rachat

Somme qu'un assuré peut récupérer lors de l'annulation volontaire d'une police d'assurance-vie.

Valeur intrinsèque 

Partie du prix d'une option d'achat ou d'un bon de souscription égale au montant par lequel le cours du titre dépasse le prix de levée de l'option d'achat ou le prix d'exercice du bon de souscription.

Valeur liquidative par part ou par action (valeur nette par part ou par action)

Quotient de la valeur liquidative d'un fonds commun de placement par le nombre de parts ou d'actions en circulation. Cette valeur représente la valeur de base d'une part ou d'une action.

Valeur nominale

Valeur d'une obligation ou d'une débenture indiquée sur le certificat et qui correspond généralement à la somme que l'émetteur s'engage à rembourser à l'échéance.

Vente à découvert

Vente de titres que l'on ne possède pas. Opération spéculative qui s'explique par l'espoir qu'a le vendeur à découvert de voir le cours des titres vendus chuter et ainsi de pouvoir les acheter à un prix inférieur, ce qui lui permettrait de se couvrir et de réaliser un profit.

Volatilité

Mesure de la fluctuation du cours d'un titre sur une période donnée. Cette mesure est généralement exprimée par l'écart-type des fluctuations quotidiennes du cours d'un titre sur une base annuelle

Haut de page

W

Haut de page

X

Haut de page

Y

Haut de page

Z

Haut de page

Questions et commentaires


  
  
         #