Centre éducatif

Parcours d’apprentissage conçu pour les investisseurs autonomes qui souhaitent en savoir plus sur les marchés financiers et l’investissement

Le cycle des émotions

L’investissement, surtout lorsqu’on gère soi-même son portefeuille, est une expérience riche en émotions. Généralement, un sentiment d'optimisme est à l'origine de chaque décision d’achat. Lorsque les attentes sont satisfaites, un sentiment d'enthousiasme, d'emballement et d'euphorie s'empare de nous. C'est le point culminant du risque financier.

Les marchés en hausse finissent par se stabiliser, amenant avec eux un sentiment d'anxiété, de négation, voire de crainte. Lorsque les marchés chutent, nous sommes alors en proie au désespoir, à la panique et à la capitulation. Plusieurs se sentent déprimés et remettent alors en question leur participation au monde de l’investissement.

Durant cette période, il ne reste plus qu'à faire preuve de patience et de discipline. Lorsque les marchés repartent à la hausse, nous sommes enfin soulagés et l'espoir revient. Les perspectives d'un meilleur avenir nous invitent une fois de plus à l'optimisme.

La courbe suivante présente ces diverses émotions :

Maintenant que vous avez pris la décision de gérer vous-même vos actifs, il est important de rester fidèle à votre stratégie d'investissement. Il est normal de traverser cette gamme d'émotions quand on investit, mais il faut se rappeler qu'après la déprime, l'optimisme revient!

C’est souvent à cause des émotions que certains investisseurs manquent de belles occasions de reprise. Lorsque les cours baissent, ils vendent, ce qui va à l’encontre des principes économiques de base.

Questions et commentaires


  
  
         #