Centre éducatif

Parcours d’apprentissage conçu pour les investisseurs autonomes qui souhaitent en savoir plus sur les marchés financiers et l’investissement

Les marchés des capitaux

Les marchés de capitaux se composent d’un grand nombre de marchés distincts au sein desquels les investisseurs négocient des valeurs mobilières. Les trois principaux marchés sont :

  • Le marché boursier
  • Le marché obligataire
  • Le marché monétaire

Chacun de ces marchés est ensuite divisé en deux catégories :

  • Le marché primaire : l’endroit où les sociétés et les gouvernements émettent des valeurs mobilières aux investisseurs pour la première fois.
  • Le marché secondaire : l’endroit où se négocient les titres entre investisseurs, après qu’ils aient été offerts sur le marché primaire. Il permet aux investisseurs qui ont acheté un produit sur le marché primaire de le revendre à d’autres investisseurs selon l’évolution des cours.

À même chacun de ces marchés, il existe plusieurs types de sous-marchés, que l’on appelle bourses, notamment :

Les bourses canadiennes

Il existe trois grands groupes de bourses canadiennes :

  1. Le Groupe TMX – un organisme composé de plusieurs marchés boursiers canadiens, dont les principaux sont :
    • Bourse de croissance TSX qui se charge de la négociation des actions à faible capitalisation et de quelques émissions de débentures.
    • NEX, une entité distincte de la Bourse de croissance TSX. Elle propose un forum d'échange inédit aux sociétés inscrites qui ne respectent plus les exigences de maintien de l'inscription de cette Bourse.
    • Bourse de Toronto, la bourse des actions canadiennes de premier rang.
    • Bourse de Montréal, chargée de la négociation de produits dérivés financiers comme les options et les contrats à terme.
  2. La Bourse nationale canadienne CNSX qui a pour objet d’offrir un marché parallèle à celui de la Bourse de croissance TSX pour les sociétés naissantes.
  3. Les bourses alternatives – créées par les principaux courtiers du Canada et grands investisseurs dans le but de réduire les coûts. Pensons entre autres à Alpha, Omega Pure, Chi-X et Triact.

Les bourses américaines

La Bourse de New York (NYSE) est la bourse principale des États-Unis où se négocient des actions, des contrats à terme, des options, des titres à revenu fixe et d’autres produits financiers.

Le Nasdaq est le deuxième plus important marché américain, en volume négocié. Après le New York Stock Exchange, il s’agit du plus grand marché électronique d'actions du monde.

L'American Stock Exchange (AMEX) est une bourse réputée pour avoir des règles souples, ce qui permet à des entreprises plus modestes d'y être cotées, notamment des sociétés étrangères, surtout canadiennes.

Le Chicago Board Options Exchange (CBOE) est la principale bourse d'options en Amérique du Nord. On y négocie des contrats d'options pour certaines actions du marché américain, selon certaines exigences.

Il existe également d’autres marchés boursiers américains, d’importance variée, dont la Boston Options Exchange (BOX) et la Philadelphia Stock Exchange.

Le marché hors cote

Les marchés entre courtiers (aussi appelés marchés hors cote, hors bourse ou de gré à gré) sont constitués d’un réseau de négociateurs qui effectuent des opérations entre eux par le biais d’un réseau informatisé ou par téléphone. Ce marché n’est pas réglementé au même niveau que le marché des titres cotés en bourse. Les négociateurs peuvent afficher les cours acheteur et vendeur, mais les opérations peuvent être effectuées à des cours différents auxquels le public a plus difficilement accès. Ce marché s’adresse plus aux investisseurs institutionnels qui négocient de gros volumes. Aussi, il comporte plus de risques puisqu’aucune chambre de compensation (comme les Services de dépôt et de compensation CDS Inc. ou la Corporation canadienne de compensation de produits dérivés) n’assure le règlement ordonné des transactions.

Le marché hors cote n’impose pas de conditions d’inscription à la cote pour les actions qui s’y négocient (d’où l’expression « marché hors cote »), pas plus qu’il ne soumet les sociétés à une réglementation. Donc, les actions négociées sur ce marché sont habituellement plus spéculatives et moins liquides que les actions cotées.

La représentation ci-dessous illustre la différence des titres cotés en bourse et sur le marché hors cote.

Les variations d’un indice s’expriment en points d’indice. Par exemple, lorsqu’on entend que l’indice TSX a grimpé de 100 points de base, c’est que son cours a pris 1 % de valeur. Il vous en coûtera donc aujourd’hui 1 % de plus qu’hier pour acheter des parts de cet indice, mais vous pouvez aussi vendre vos parts de cet indice à un profit équivalent.

Le tableau ci-dessous présente des exemples d’indices au sein des marchés canadien et américain.

Indice  Caractéristiques
Indice composé S&P/TSX
  • Composé de 10 secteurs (p. ex. énergie, services financiers.)
  • Constitué de plus de 250 sociétés
Indice S&P/TSX 60
  • Regroupe les 60 plus grandes sociétés au Canada ayant les actions les plus liquides
Indice composé S&P/TSX de croissance
  • Indice de la Bourse de croissance TSX
  • Composé d’environ 500 titres
Indice Dow Jones
  • Se compose de 30 sociétés américaines parmi les plus grandes capitalisations boursières (Blue Chips)
  • Pondéré sur la valeur des actions
Indice S&P 500
  • Se compose des 500 plus grandes compagnies
  • Pondéré selon la capitalisation boursière
  • Plus représentatif que le Dow Jones
Indice composé NASDAQ
  • Composé de plus de 4000 sociétés

Questions et commentaires


  
  
         #