5 choses à savoir sur l’investissement en bitcoin

11 mars 2022 par Evolve
Une personne dépose un bitcoin dans une tirelire.

Le bitcoin, la première cryptomonnaie, a été lancé en 2009 avec la publication d’un livre blanc dont l’auteur reste anonyme. L’ascension fulgurante du bitcoin depuis lors, dont la valeur est passée de moins d’un sou à plus de 69 000 $ US en 2021, a fait naître un grand nombre de millionnaires et de milliardaires. Parallèlement, l’anxiété de rater l’occasion que représente le bitcoin a entraîné un tsunami d’investisseurs se ruant sur les cryptomonnaies.

Voici cinq choses que tous les investisseurs devraient savoir au sujet du bitcoin.

1. L’investissement dans le bitcoin est maintenant grand public

Selon une étude, 55 % de tous les investisseurs en bitcoin ont commencé à investir dans la cryptomonnaie en 2021 seulement. La grande majorité des investisseurs en bitcoin (87 %) possèdent un ou plusieurs autres actifs numériques. On s’attend d’ailleurs à ce que cet élan se poursuive, car les investisseurs sont trois fois plus susceptibles de considérer le bitcoin comme une meilleure réserve de valeur qu’une monnaie fiduciaire 1.

Les investisseurs en bitcoin demeurent, pour la plupart, de jeunes hommes qui ont tendance à être plus tolérants au risque, mais le profil démographique tend à changer. Questionnés sur le sujet, 46 % des investisseurs âgés de 55 à 64 ans et 53 % des femmes ont dit qu’ils envisageraient « certainement » ou « probablement » d’investir dans le bitcoin.

Investir dans les cryptomonnaies est en train de devenir un phénomène courant. Avec plus de 10 000 cryptomonnaies 2 parmi lesquelles choisir, la principale question que se posent les investisseurs est de savoir laquelle leur convient le mieux.

2. Le bitcoin diffère du système traditionnel de monnaie fiduciaire

Le bitcoin est né juste au moment où les marchés boursiers mondiaux s’effondraient. Le dollar américain était en baisse, le marché immobilier américain était en chute libre et la Fed venait d’annoncer le premier cycle de sa politique d’assouplissement quantitatif de plusieurs milliers de milliards de dollars.

Le bitcoin est né en réaction au système traditionnel de monnaie fiduciaire. Habituellement, les gouvernements empruntent de l’argent en émettant des obligations et en ordonnant aux banques centrales d’acheter ces obligations en créant de l’argent, ce qui dévalue la devise sous-jacente.

Le bitcoin contourne ce problème grâce à sa rareté. L’offre limitée du bitcoin est la raison pour laquelle de nombreuses personnes soutiennent qu’il s’agit d’une meilleure réserve de valeur que la monnaie fiduciaire traditionnelle.

 Il existe deux types de « bitcoins » : le réseau Bitcoin (B majuscule) et le jeton bitcoin (b minuscule).

Le réseau Bitcoin est un système de paiement numérique entre pairs créé au moyen d’un code chiffré. Ce code est composé d’une série de chiffres et de lettres aléatoires créant des jetons bitcoin qui sont ensuite déposés dans un portefeuille virtuel.

Il y a actuellement environ 18,9 millions bitcoins en circulation. Le nombre maximal de bitcoins est plafonné à 21 millions, chiffre qui devrait être atteint en 2140. Si le minage de 21 millions de bitcoins peut sembler modeste, il faut savoir que chaque bitcoin est divisible par huit décimales, contre deux décimales pour les dollars canadiens et américains.

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir plus de contenu sur l’investissement autonome. 

S'abonner à l'infolettre

3. Le bitcoin n’a pas d’existence physique

Le bitcoin étant numérique, il n’existe pas au sens physique du terme. C’est un code informatique qui n’est pas émis par une banque centrale. Il peut donc être transféré à n’importe qui, n’importe où, n’importe quand, sans passer par une banque.

C’est l’une des caractéristiques clés du bitcoin. Sans banque centrale, la monnaie ne peut pas être dévaluée et les comptes ne peuvent pas être saisis ou gelés.

L’absence de banque centrale signifie également que le bitcoin ne peut pas être manipulé aussi facilement qu’une monnaie fiduciaire. Bien que les bitcoins soient régulièrement frappés, il y a une limite au nombre qui peut être créé. Cette limite a pour but d’éviter l’inflation, mais pas la spéculation.

Le bitcoin est aussi considéré comme une protection contre les incertitudes économiques et géopolitiques. Étant donné que le bitcoin a une offre limitée, qu’il est décentralisé et qu’il n’est pas contrôlé par les banques centrales, un affaiblissement de l’économie mondiale ou une correction ou un effondrement du marché boursier pourrait permettre au bitcoin et aux devises alternatives de maintenir ou d’augmenter leur valeur.

4. Le réseau Bitcoin est très en avance sur ses concurrents

L’avantage d’être le premier sur le marché a donné au bitcoin une énorme longueur d’avance sur les cryptomonnaies concurrentes. Le bitcoin a une capitalisation de marché de 836 milliards de dollars américains, tandis que l’Ethereum, au second rang, représente moins de la moitié de cette valeur, soit 372 milliards de dollars américains. Tether occupe le troisième rang avec une capitalisation marchande de 78 milliards de dollars américains 3.

En raison de son poids exceptionnel et de sa popularité croissante, le bitcoin bénéficie d’avantages distincts qui lui confèrent un potentiel de croissance à long terme supérieur à celui de ses concurrents. Au fil des ans, le réseau Bitcoin a connu des difficultés de croissance, mais grâce à un nombre croissant d’utilisations, de mineurs et d’infrastructures, il est maintenant dans une classe à part.

Après 13 ans à titre de réserve de valeur « par excellence » au sein des cryptomonnaies, on s’attend à ce que le bitcoin devienne l’épine dorsale de l’ensemble de l’écosystème des actifs numériques. Cela ne signifie pas que le bitcoin ne sera pas confronté à d’autres défis, mais par rapport à d’autres cryptomonnaies, il est moins exposé au risque de baisse.

Les 10 principaux actifs numériques par capitalisation de marché changent chaque année, mais le bitcoin reste toujours au premier rang.

5. Il y a différentes façons d’investir dans le bitcoin

Comment les investisseurs peuvent-ils ajouter des bitcoins à leur portefeuille ? Tous les véhicules de placement sont différents, et tous ont leurs avantages et leurs inconvénients. Parmi les moyens les plus populaires d’investir dans le bitcoin, on trouve l’achat direct, les contrats à terme et les fonds négociés en bourse (FNB).

Lorsqu’on souhaite acquérir une exposition au bitcoin, il faut tenir compte de la facilité d’utilisation, de la transparence et de la volatilité. La majorité des firmes traditionnelles de courtage ne permettent pas la négociation de cryptomonnaies. Par conséquent, la plupart de ceux qui investissent directement dans le bitcoin choisissent d’ouvrir un compte offert par une plateforme de cryptomonnaies afin de le négocier.

De plus, les investisseurs peuvent opter pour le stockage à chaud, qui fait référence à un portefeuille de cryptomonnaie connecté à Internet. Ces portefeuilles sont simples à installer, gratuits et faciles d’emploi, mais ils sont exposés aux pirates et aux défaillances techniques.

Avec le stockage à froid, le portefeuille cryptographique n’est pas connecté à Internet (portefeuille papier, périphériques USB, disque compact, etc.). Il y a un coût associé au stockage hors ligne et la cryptomonnaie est moins évaluable, mais il offre un plus grand niveau de sécurité. 

Avec les contrats à terme sur bitcoins, les investisseurs spéculent sur le prix futur du bitcoin. Comme d’autres actifs, le bitcoin et les cryptomonnaies peuvent connaître d’énormes fluctuations de prix quotidiennes, ce qui peut rendre la négociation de contrats à terme risquée. 

Les FNB sont excellents pour les investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille de placements et éviter la volatilité associée aux contrats à terme et aux fonds d’investissement à capital fixe. Selon une étude publiée dans l’American Economic Review, le fonds à capital fixe moyen est 64 % plus volatil que ses actifs 4.

Avec un FNB de bitcoin, l’investisseur achète des parts dans un fonds sous-jacent dont l’objectif est de refléter le rendement du bitcoin. Certains FNB investissent directement dans le bitcoin, offrant ainsi aux investisseurs une exposition à la cryptomonnaie la plus populaire et dont la valorisation est la plus importante au monde. L’utilisation d’un FNB permet à l’investisseur de détenir le titre dans ses comptes enregistrés, comme un CELI ou un REER, ce que ne permet pas la détention directe du bitcoin.

1 https://www.globenewswire.com/news-release/2021/12/06/2346525/0/en/Grayscale-Investments-Study-Reveals-More-than-a-Quarter-of-U-S-Investors-Currently-Own-Bitcoin.html

2 https://www.statista.com/statistics/863917/number-crypto-coins-tokens/

3 https://www.forbes.com/advisor/investing/top-10-cryptocurrencies/  Note: Figures as of February 8, 2022

4 American Economic Review

Cet article vous a été présenté en collaboration avec Evolve ETFs.

Avec environ 2 milliards de dollars d’actifs sous gestion, Evolve est l’un des fournisseurs de FNB qui connaît la croissance la plus rapide au Canada depuis le lancement de son premier FNB en septembre 2017. Evolve est un chef de file des FNB thématiques et se spécialise dans l’offre de FNB d’innovation perturbatrice aux investisseurs canadiens. La gamme de FNB d’Evolve offre aux investisseurs un accès à i) des thèmes de placement à long terme, ii) des stratégies de revenu indicielles et iii) à certains des plus grands gestionnaires de placements au monde. Fondé par une équipe de vétérans du secteur ayant fait leurs preuves, Evolve crée des produits de placement qui font changer les choses. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.evolveetfs.com.

Retrouvez Evolve ETFs sur les médias sociaux : Twitter | LinkedIn | Facebook

Un investissement dans des fonds négociés en bourse (FNB) et des fonds communs de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Prière de lire le prospectus du Fonds avant de faire un placement. Les FNB et les fonds communs de placement ne sont pas garantis ; leur valeur change souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Investir dans des FNB et des fonds communs de placement comporte des risques. Veuillez lire le prospectus pour obtenir une description complète des risques associés aux FNB et aux fonds communs de placement. Les investisseurs peuvent être tenus de payer les commissions habituelles associées à l’achat ou à la vente de parts de FNB et de fonds commun de placement. Cette communication est destinée à des fins d’information uniquement et n’est pas un conseil en matière d’investissement ou de fiscalité, et ne doit pas être interprétée comme tel.

Certains énoncés contenus dans la présente documentation constituent des renseignements prospectifs au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières. Les renseignements prospectifs peuvent se rapporter à des perspectives et à des distributions, des événements ou des résultats anticipés et peuvent inclure des déclarations concernant le rendement financier futur. Dans certains cas, on reconnaîtra les renseignements prospectifs par des termes comme « peut », « vont », « devrait », « s’attendre à », « prévoir », « croire », « avoir l’intention de » ou d’autres expressions semblables concernant des questions qui ne sont pas des faits historiques. Les résultats réels peuvent différer de ces renseignements prospectifs. Evolve ne s’engage pas à mettre à jour publiquement ou à réviser de quelque manière que ce soit toute déclaration prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou d’autres facteurs touchant ces informations, sauf si la loi l’exige.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

 

Besoin d'être guidé?

Rencontrez un conseiller qui vous aidera à réaliser vos objectifs d’épargne.
 

Prendre rendez-vous

Catégories

Catégories