Avantages et limites de l’analyse technique

20 janvier 2021 par Traders 360
Avantages et limites de l’analyse technique du graphique d’une action

Avec toutes les données qui sont maintenant à votre disposition, l’étude approfondie du graphique d’une action et la compréhension de la psychologie de la foule peuvent s'avérer utiles à travers votre parcours d’investisseur. Dans cet article, nous allons présenter les qualités de l’analyse technique mais aussi les limites de son utilisation.

Comparativement à l'analyse fondamentale, l’interprétation des graphiques du cours de l'action ne tient pas compte de la santé financière des entreprises. En soi, l'analyse technique n'est pas la méthode la plus adaptée pour l'investissement à long terme. L'étude du graphique sert davantage à déterminer le prix optimal pour acheter ou vendre sur une plus courte période de temps et selon une approche basée sur le momentum.

La psychologie au cœur de l’investissement

L'attrait de l'analyse technique réside plus particulièrement dans l'interprétation du graphique pour arriver à mieux comprendre la psychologie de la foule. Les tendances haussières et baissières sont des phases de momentum qui sont engendrées par l'attitude générale des investisseurs par rapport à une entreprise ou à un secteur d'activité. Autrement dit, un fort mouvement du prix de l’action à la hausse est souvent le reflet d'un sentiment d'optimisme et d'une grande excitation de la part du marché. L'inverse est aussi vrai. Un titre qui évolue dans une tendance baissière se traduit par une perception pessimiste et cause une pression du côté des vendeurs. Tant qu'il n'y a pas un changement d'attitude, il ne devrait pas se produire de renversement de tendance.

C’est un peu le même principe lorsqu’on aborde le concept des zones de support et de résistance. Ces lignes horizontales qu’on trace dans un graphique sont un effet de la « mémoire » du marché et de la perception de la foule. Avec l’analyse technique, on peut identifier des niveaux de prix psychologiques auxquels un grand nombre d’investisseurs décident d’acheter ou de vendre. Par exemple, les traders peuvent accorder une certaine importance au « all-time high » du fait que le prix de l’action n’a jamais monté plus haut. Suivant cette logique, la perception des investisseurs peut être influencée par l’observation des données du passé.

Les avantages de l’analyse technique

En effectuant l'analyse du graphique, vous accordez plus d'importance à la psychologie de la foule (le marché) qu'à la valorisation d'une entreprise cotée en bourse. D'ailleurs, c'est l'un des avantages de l'analyse technique. Pour effectuer une lecture adéquate du graphique, il n'est pas nécessaire d'avoir des connaissances particulières en économie, en finance ou en comptabilité. En effet, ce type d'analyse fait abstraction des données fondamentales et porte votre attention sur les fluctuations du prix de l'action ainsi que sur le volume de transactions. La compréhension et l’application de l’analyse technique n’a rien à voir avec votre capacité à évaluer la santé financière d’une entreprise.

Un autre avantage de l'interprétation du graphique est que cette pratique vous permet d'identifier des signaux d'achat et de vente dans le but d'améliorer le « timing » lors de vos prises de position. L'analyse technique peut être plus efficace que l'analyse fondamentale pour déterminer le meilleur moment pour acheter ou vendre une action. Par exemple, en utilisant différents ratios financiers, l'analyse fondamentale peut vous aider à déterminer si une société cotée en bourse est sous-évaluée ou surévaluée par le marché. Par contre, la lecture de ces données comptables ne vous permet pas réellement d'anticiper le mouvement du prix de l'action dans un horizon à plus court terme.  

L’analyse technique n’est pas une boule de cristal

Dans les faits, il n'y a pas de secrets derrière l'étude des graphiques. Les indicateurs techniques tels que MACD, RSI et Stochastique ne font qu'utiliser des formules mathématiques pour afficher des données que vous pouvez interpréter comme des signaux. De plus, tous les indicateurs retardataires fournissent les signaux d’achat ou de vente avec un certain délai par rapport à l’évolution réel du prix. Dans un tel cas, vous pouvez en déduire qu’ils servent davantage à confirmer un mouvement plutôt qu’à le prévoir. 

Les figures chartistes telles que le « triangle ascendant » ou le « double sommet » sont des figures qui se dessinent à l'intérieur d'un graphique et qui sont, en fait, une représentation visuelle du phénomène de pression du côté des acheteurs ou des vendeurs. Ces figures reconnues par les traders fonctionnent également, en partie, dû au phénomène de prophétie auto-réalisatrice. En d’autres mots, s’il y a un grand nombre d’investisseurs qui se positionnent selon ces figures chartistes, ces mêmes personnes ont une influence sur le prix et peuvent faire en sorte que le résultat espéré se concrétise.

Comme vous pouvez vous en douter, il n'existe pas d'algorithme qui permet d'utiliser le passé pour prévoir avec certitude les mouvements futurs du prix de l'action. C'est pourquoi l'analyse technique n'est pas infaillible et qu'il faut être conscient de ses limitations. Grosso modo, il est toujours possible que, même si tous les indicateurs convergent pour vous fournir des signaux d'achat, le prix de l'action continue à baisser. 

Conclusion

Pour conclure, l'analyse technique vous permet d'agir en fonction de l'évolution du prix et de profiter de fortes fluctuations en reconnaissant des tendances, des niveaux de prix et des figures. L’avantage principal de l’étude d’un graphique, c’est qu’elle peut vous permettre de mieux déterminer à quel prix il pourrait être judicieux d'amorcer ou de clôturer une position.  Rappelez-vous tout de même que ce type d’analyse a ses limites et n’affiche pas un taux d’efficacité de 100%. Au final, un investisseur autonome peut toujours utiliser une combinaison de l’analyse fondamentale et technique avant de prendre la décision d'acheter ou de vendre un titre.

Biographie de l’auteur : Alexandre Demers est un investisseur actif depuis 2013 et le président-fondateur de la firme Traders 360 Inc. Il est également l’auteur du livre électronique « Investir à contre-courant » et l’hôte du podcast « Finance 360 » disponible gratuitement sur Spotify et iTunes. Son objectif est de démocratiser le trading sur la Bourse et d’éduquer le grand public sur les possibilités de l’investissement autogéré.

L’article ci-dessus a été rédigé par la firme Traders 360 qui est un partenaire externe et indépendant de Banque Nationale Courtage direct.

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories