L’investissement autonome, c’est aussi pour les femmes

07 mars 2022 par Banque Nationale Courtage direct
Femme qui sourit devant son ordinateur avec son chien sur les genoux

Même si investir à la bourse gagne en popularité, les hommes représentent toujours la majorité des investisseurs autonomes. Compte tenu du nombre croissant de femmes inspirantes dans le secteur des services financiers, pourquoi y a-t-il plus d’hommes que de femmes qui investissent dans le marché boursier? Quels sont les principaux obstacles qui empêchent les femmes de se lancer dans l’investissement autonome? Quels sont les outils qui peuvent les aider à surmonter ces obstacles?

Femme qui regarde sa tablette en souriant.


Oser s'investir : le rendez-vous des femmes

Participez à la conférence du 22 mars à 11 h (HAE)

An Le, Carolina Tremblay et Saleha Iftikhar, trois employées de Banque Nationale Courtage direct provenant de divers horizons, nous font part des enseignements tirés de leur propre parcours dans le domaine de l’investissement autonome, ainsi que de certaines expériences vécues par leurs clients, leurs amies et les membres de leur famille. Découvrez les principaux obstacles auxquels les femmes font face et comment les surmonter pour prendre les rênes de leurs investissements.

« Je manque de connaissances »

Bien souvent, commencer quelque chose de nouveau et plonger dans l’inconnu peut être déstabilisant. Il peut être difficile d’admettre que nous ne connaissons pas certaines choses. Heureusement, à notre époque, il y a de nombreuses façons d’apprendre et le parcours commence souvent en posant des questions. N’oubliez pas que tout le monde doit commencer quelque part!

« Il n’est jamais trop tard pour poser des questions et il n’y a pas de mauvaises questions. Tout le monde évolue sur une courbe d’apprentissage, et c’est le travail de toute une vie », affirme Saleha Iftikhar, directrice de comptes sénior, Services distinctifs à BNCD.

Que vous vous considériez comme une investisseuse autonome novice ou expérimentée, l’éducation et la littératie financière sont essentielles. Soyez curieuse et prenez le temps d’effectuer vos recherches. Bien qu’il y ait beaucoup d’information sur l’Internet, assurez-vous de consulter des sources fiables comme les sites Web et les centres éducatifs des institutions financières ainsi que des blogues et des publications financières crédibles. Assister à des webinaires et regarder des vidéos peut aussi améliorer vos connaissances financières et vous fournir de précieux renseignements sur les stratégies et les produits d’investissement. 

La formation peut aussi débuter avant de commencer à investir. En fait, de nombreuses commissions scolaires ont ajouté des cours à leur programme pour enseigner les bases des finances personnelles aux élèves, ce qui aidera les générations futures à démystifier le sujet de l’argent, de l’épargne et de l’investissement. Cela dit, les parents peuvent aussi jouer un rôle important quant à la mentalité financière de leurs enfants. Le cerveau d’un enfant est comme une éponge qui absorbe toute l’information, y compris le comportement financier d’un parent. En encourageant les conversations ouvertes sur l’argent et en agissant comme modèles, les parents peuvent inspirer leurs enfants à prendre en charge leurs finances personnelles tôt et leur inculquer de bonnes habitudes qui amélioreront leurs chances de réussite dans le futur.

« Ma fille a suivi un cours sur les finances personnelles à l’école secondaire et elle a dû bâtir son propre portefeuille. Elle m’a demandé ce qu’elle devrait acheter, et je l’ai guidée pour qu’elle fasse ses propres recherches et qu’elle trouve dans quoi elle voulait investir. De cette façon, j’ai encouragé ma fille à être indépendante et à penser pour elle-même », affirme fièrement Carolina Tremblay, conseillère à la formation chez BNCD. 

Certaines des meilleures leçons de vie proviennent d’expériences personnelles. Jouez un rôle de modèle pour vos amis, votre famille et vos enfants. Parlez des articles que vous avez lus, des webinaires auxquels vous avez assisté, et discutez de ce que vous avez appris. Vous pourriez susciter un intérêt pour les finances personnelles et aider les gens autour de vous à long terme. 

Oser s’investir : le rendez-vous des femmes
Participez au webinaire le 22 mars à 11h (HAE)

Je participe

« Je n’ai pas assez de temps pour investir sur le marché boursier »

De nombreuses femmes pensent qu’il faut beaucoup de temps pour investir sur le marché boursier. Ce n’est pas nécessairement vrai. La carrière et le travail, les enfants, l’entretien de la maison ou les projets personnels peuvent vous tenir occupée, et l’investissement ne figure peut-être pas dans votre liste de priorités. Or, être une investisseuse autonome ne demande pas forcément beaucoup de temps. Les investisseuses peuvent décider du temps qu’elles consacrent à la gestion de leurs finances. Il existe des approches plus passives qui permettent néanmoins d’être exposé au marché boursier, comme l’utilisation de fonds diversifiés comme les FNB à gestion passive ou active ou les fonds communs de placement. 

Pour ce qui est du temps, il n’y a pas de corrélation positive entre les gains réalisés et le nombre d’heures consacrées à la gestion de vos placements. Il n’est pas nécessaire d’être un « day trader » pour obtenir de bons rendements. Vous pouvez investir et laisser votre argent travailler pour vous.

« Investir sur le marché boursier est trop risqué pour moi »

Certaines personnes peuvent avoir une aversion pour le risque en matière de placement. Prenez le temps de vous connaître en tant qu’investisseuse. Quels sont vos objectifs? Combien pouvez-vous investir? Combien pouvez-vous vous permettre de perdre? Quelles sont les limites que vous n’êtes pas prête à franchir? Votre âge, le nombre d’années avant votre retraite, votre revenu personnel, vos actifs et vos dettes sont tous des facteurs qui peuvent influer sur votre profil de risque. « Je me connais bien. Je sais quel type d’investisseuse je suis et où je refuse de m’aventurer en raison de mon âge et de mon aversion au risque. Certaines personnes aiment acheter et vendre des titres fréquemment. C’est leur stratégie, mais elle ne me convient pas. Nous devons tous trouver nos propres façons de faire », affirme Carolina. 

Déterminez vos objectifs et le temps dont vous disposez pour les atteindre. D’après ce que nous savons, les femmes ont tendance à se fixer des objectifs à long terme et à s’en tenir à un plan. Chaque fois que vous commencez à ressentir de la nervosité ou des doutes, rappelez-vous toujours votre plan initial avant de prendre une décision d’investissement. Souvent, les décisions précipitées sont aussi de mauvaises décisions. 

En restant fidèle à votre propre tolérance au risque et en gardant le bon état d’esprit, vous pouvez prendre des décisions éclairées et cohérentes lorsque vous choisissez un produit d’investissement. Certains placements produisent de bons rendements et comportent moins de risque que vous ne le pensez. Il existe également des stratégies de négociation qui peuvent vous offrir plus de sécurité; par exemple, soumettre des ordres à cours limite et placer des ordres stop

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir nos articles, vidéos et événements sur l'investissement autonome. 

S'abonner à l'infolettre

« Les finances ne m’intéressent pas »

Il faut du temps pour apprendre et comprendre les finances personnelles. Lorsqu’on se lance, il faut prévoir un investissement initial en temps personnel. Vous devez vous asseoir et réfléchir vos objectifs de placement. Une certaine motivation est nécessaire pour commencer votre parcours d’investisseuse autonome, mais vous trouverez certainement de la satisfaction à prendre en charge vos placements et à voir votre argent fructifier à mesure que vous vous rapprochez de vos objectifs de vie à court et à long terme. Quel que soit votre objectif, trouvez ce qui vous allume.

Définissez qui vous voulez être. Connaissez-vous des modèles de réussite qui peuvent vous inspirer pour aller de l’avant sur le plan financier? Si oui, imitez-les. Définissez aussi qui vous ne voulez jamais devenir. Des exemples de situations vécues peuvent également servir d’inspiration, qu’il s’agisse de bonnes ou de mauvaises leçons. Quoi qu’il en soit, faites le premier pas et entamez votre propre parcours de placement. Le temps, les connaissances et la pratique vous permettront d’accumuler des expériences positives et de développer votre confiance en vous. Lorsque vous serez assise dans le siège du conducteur, les mains sur le volant, vous prendrez goût au sentiment puissant que procure la prise en charge de vos propres finances. 

À l’heure actuelle, votre conjoint ou un parent s’occupe peut-être de vos finances, mais avec l’augmentation des taux de divorce et les différences de durée de vie entre les hommes et les femmes, il y a de fortes chances que vous deviez un jour prendre en charge vos finances personnelles. Commencez à participer davantage à vos décisions financières et à poser des questions sur vos placements. Où votre argent est-il investi? Votre REER est-il plafonné? Combien pouvez-vous vous permettre d’épargner? Pourquoi votre CELI contient-il un type de placement particulier? Quel est votre profil de risque? Combien devez-vous épargner en vue de votre retraite ou pour vos projets? 

Éventuellement, vous aurez suffisamment de connaissances, d’intérêt et de confiance pour gérer vos finances vous-même. Devenir une investisseuse autonome et être exposée au marché boursier est plus facile que vous ne le pensez. Commencez petit à petit, une étape à la fois. « Il n’est pas nécessaire que tout soit parfait. Accordez-vous plus de mérite. La vie est un apprentissage constant, et il y a toujours des occasions d’apprendre et de s’épanouir. C’est là tout l’intérêt », affirme An Le, directrice, Développement des affaires, chez BNCD. 

Apprenez à vous connaître. Trouvez votre propre voix. Parlez-en et inspirez les femmes autour de vous avec votre passion et vos actions. L’investissement autonome n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît lorsque vous avez les bons outils pour commencer et continuer à apprendre. 

Commencez votre parcours d'investisseuse autonome.

Ouvrez un compte

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

Catégories

Catégories

Femme qui regarde sa tablette en souriant.


Oser s'investir : le rendez-vous des femmes

Participez à la conférence du 22 mars à 11 h (HAE)