La vente d’options d’achat couvertes pour vendre des titres que l’on détient

20 novembre 2020 par Bourse de Montréal
Punaise et carnet à spirale. Vue rapprochée.

Vous êtes prêt à vendre des titres que vous détenez ou envisagez de le faire ? En adoptant la stratégie de vente d’options d’achat couvertes, c’est comme si on vous payait pour vous engager à vendre vos titres. 

Vous découvrirez dans cet article comment les investisseurs peuvent utiliser la stratégie de vente d’options d’achat couvertes en remplacement de la vente d’actions.

Comparaison des 2 types de stratégies

Prenons l’exemple d’un investisseur qui désire vendre, dans les 30 prochains jours, 100 actions XYZ à 35$ alors qu’elles se négocient à 33$. Selon son analyse, il croit que le potentiel de hausse au-delà de 35$ est limité et aimerait utiliser les liquidités ainsi générées pour acheter un autre titre qui a plus de potentiel. Or, il a récemment pris connaissance, lors d’un webinaire d’introduction aux options, que la vente d’une option d’achat obligeait le vendeur à vendre les actions sous-jacentes si le détenteur de l’option exerçait son droit d’achat. En contrepartie de cette obligation, le vendeur de l’option d’achat encaisse une prime qu’il conserve, peu importe que l’option d’achat soit levée ou non par le détenteur.

Il considérera donc les 2 choix suivants :  

  1. Placer un ordre de vente à cours limite valide pendant 30 jours pour vendre 100 actions XYZ à 35$. 
    Ce faisant, il s’engage à vendre ses actions si à n’importe quel moment d’ici les 30 prochains jours le cours des actions XYZ atteint ou dépasse 35$.
  2. Placer un ordre de vente sur une option d’achat de XYZ venant à échéance dans 30 jours et ayant un prix de levée de 35$ contre une prime de 1,00$ par action pour un total de 100$ (1,00$ par action × 100 actions par contrat d’option). 
    En échange des 100$, il s’engage à vendre ses actions à 35$ si le détenteur de l’option d’achat lève celle-ci. Auquel cas, son prix de vente correspondra alors à 36$ (prix de levée de 35$ + prime de 1$).

Tableau comparatif des résultats entre la vente directe d’actions et la vente d’une option d’achat couverte

  Vente sans stratégie d’options
Soumission d’un ordre de vente de 100 actions XYZ à 35 $ valide pour 30 jours
Vente avec stratégie d’options
Vente d’une option d’achat XYZ avec un prix de levée de 35 $ à échéance dans 30 jours rapportant une prime de 1 $
Cours de XYZ dans 30 jours
Résultat de la vente des actions
Résultat de la stratégie de vente d’une option d’achat couverte
38 $
200 $ (ou 6 %) : [(35 $ - 33 $) × 100]
300 $ (ou 9 %) : [(35 $ - 33 $ + 1 $) × 100]
35 $
200 $ (ou 6 %) : [(35 $ - 33 $) × 100]
300 $ (ou 9 %) : [(35 $ - 33 $ + 1 $) × 100]
33 $
0 $ (ou 0 %) : [(33 $ - 33 $) × 100] 100 $ (ou 3 %) : [(33 $ - 33 $ + 1 $) × 100]
32 $
-100 $ (ou -3 %) : [(32 $ - 33 $) × 100] 0 $ (ou 0 %) : [(32 $ - 33 $ + 1 $) × 100]
30 $ -300 $ (ou -9 %) : [(30 $ - 33 $) × 100] -200 $ (ou -6 %) : [(30 $ - 33 $ + 1 $) × 100]


Dans tous les cas, comme nous le démontre le tableau ci-dessus, la vente de l’option d’achat couverte permet de générer un rendement supérieur à celui de la simple vente des actions sur le marché de la Bourse de Toronto.

  • En effet, si le cours de XYZ dans 30 jours est supérieur ou égal à 35$ , l’investisseur aura alors vendu ses actions à 35$. Il en va de même dans le cas de l’option d’achat, puisqu’il sera alors dans l’intérêt du détenteur de lever celle-ci pour acheter les actions à un cours inférieur au marché. Il en résulte un profit de 200$ ou de 6% pour la vente simple des actions et un profit de 300$ ou de 9% pour la vente de l’option d’achat couverte.
  • Dans le cas où le cours de XYZ demeure stable à 33$ à l’issue de la période de 30 jours et supposant qu’il n’ait pas dépassé 35$ dans l’intervalle, l’investisseur ne vendra ses actions ni par l’intermédiaire de l’ordre à cours limite ni par celui de l’option d’achat, puisqu’il ne sera pas dans l’intérêt du détenteur de l’option d’exercer son droit d’achat et de payer 35$ alors qu’il peut acheter les actions à 33$ directement sur le marché.
  • Dans le cas d’une baisse du cours, la vente d’une option d’achat couverte permet d’abaisser le point d’équilibre à 32$, alors que la vente simple des actions génère une perte de 100$ ou de 3%.

Finalement, nous pouvons constater que, dans tous les scénarios de baisse du cours, la vente de l’option d’achat couverte permet de réduire la perte de 100$. Cette différence provient de l’encaissement de la prime de 100$ à la suite de la vente de l’option d’achat.

Conclusion

La stratégie de vente d’options d’achat couvertes peut servir à mettre en vente des titres si l’on croit que le potentiel de hausse de leur cours est limité. En vendant un contrat d’option d’achat pour chaque tranche de 100 titres détenus, le vendeur de l’option encaisse une prime qu’il conservera, peu importe que le détenteur de l’option d’achat lève celle-ci ou non. En contrepartie de cette prime, le vendeur s’engage à vendre ses titres au prix de levée convenu si le détenteur de l’option exerce son droit d’achat. Si l’option n’est pas levée avant l’échéance, le détenteur des titres pourra vendre d’autres options d’achat couvertes s’il le souhaite toujours. 

logo-tmx

---

Les opinions exprimées sur ce site web ne représentent pas nécessairement le point de vue de Bourse de Montréal Inc. Le présent site web est offert uniquement à titre d’information générale.

Les informations contenues sur ce site web, incluant notamment les données financières et économiques, les cours boursiers ainsi que toute analyse et toute interprétation de ces informations, sont fournies à titre informatif seulement et ne peuvent être interprétées, dans aucun territoire, comme étant un conseil ou une recommandation relativement à l’achat ou la vente d’instruments dérivés, de titres sous-jacents ou d’autres instruments financiers, ou comme étant un avis de nature juridique, comptable, fiscal, financier ou de placement. Bourse de Montréal Inc. vous recommande de consulter vos propres conseillers selon vos besoins avant de prendre toute décision quant à vos objectifs d’investissement, votre situation financière et vos besoins spécifiques.

Toute mention figurant sur ce site web relative aux caractéristiques, aux règles et aux obligations concernant un produit est faite sous réserve des règles, politiques et procédures de Bourse de Montréal Inc. et de sa chambre de compensation, la Corporation canadienne de compensation de produits dérivés, et celles-ci auront préséance sur le contenu de ce site web. Bien que les documents publiés sur ce site web aient été conçus, préparés et rédigés avec soin, Bourse de Montréal Inc. et ses sociétés affiliées ne garantissent pas l’exactitude ou l’exhaustivité de l’information qu’ils renferment et se réservent le droit de modifier ou de réviser, à tout moment et sans préavis, la teneur de ces documents. Bourse de Montréal Inc., ses sociétés affiliées, ses administrateurs, ses dirigeants, ses employés et ses mandataires ne pourront être tenus responsables des dommages, des pertes ou des frais découlant des erreurs ou omissions de ce site web, à tout moment, ou de l’utilisation des renseignements y figurant et des décisions prises sur la base de ceux-ci.

BAXMD, CADCMD, CGBMD, CGFMD, CGZMD, LGBMD, MXMD, OBXMD, OGBMD, OIS-MXMD, ONXMD, SCFMD, SXAMD, SXBMD, SXFMD, SXHMD, SXMMD, SXOMD, SXYMD, et USXMD sont des marques déposées de la Bourse. OBWMC, OBYMC, OBZMC, SXKMC, SXJMC, SXUMC, SXVMC, Bourse de Montréal et le logo de la Bourse de Montréal sont des marques de commerce de la Bourse. Toutes les autres marques de commerce utilisées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

© 2020 Bourse de Montréal Inc. Tous droits réservés. 

 

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories