Solutions d'investissement

Information détaillée sur les comptes de courtage et sur les solutions d’investissement offertes pour les investisseurs autonomes

Actions

Si les actions sont des titres qui vous accordent une part de propriété dans une société et vous donnent un droit sur l’actif, il est normal de se demander pourquoi cette société voudrait vous donner une part de ses bénéfices. La réponse est simple : pour son financement (c’est-à-dire, pour obtenir des fonds pour sa croissance).

Une entreprise a deux possibilités de financement :

  • Elle peut emprunter auprès d’une banque ou émettre des obligations, mais dans cette situation, l’entreprise se trouve avec un prêt à rembourser;
  • Elle peut émettre des actions, soit vendre des titres de propriété à des investisseurs. Ceci permet à l’entreprise de financer ses projets de croissance sans être endettée.

En général, les entreprises émettent leurs actions en faisant un premier appel public à l'épargne. Si l'entreprise a besoin par la suite de fonds supplémentaires, elle procède à un appel public à l'épargne subséquent. Une fois que les actions ont été vendues aux investisseurs par un appel public à l'épargne, elles peuvent être cotées sur un marché secondaire, tel que la bourse.

La négociation en bourse des actions s'opère entre investisseurs, et l'entreprise ne participe pas à ces transactions. Le prix d'une action est essentiellement fixé par la loi de l'offre et de la demande. Donc, plus il y a d'acheteurs, plus son cours est élevé.

En théorie, on souhaite acheter une action dont le cours, et par conséquent la demande, augmentera après son achat. De nombreuses raisons peuvent expliquer la force de la demande pour une action. En premier lieu, il y a la capacité de l'entreprise d’accroître ses profits. À titre d'actionnaire, vous avez droit au partage des bénéfices de l'entreprise donc, plus l'entreprise possède d'argent une fois toutes ses dettes payées, plus le cours de son action augmente.

Comment obtenir le cours d’une action

Les cotes des actions négociées en bourse sont généralement affichées dans les journaux (section finance), sur l’internet (par exemple, sur les sites web des firmes de courtage) ou sur les applications de votre téléphone intelligent.

Voici un exemple d’une cote pour des actions de la Banque Nationale du Canada cotées en bourse sur le site de Banque Nationale Courtage direct :

Dans cet exemple, le cours de l’action est présentement de 75,18 $. Ceci signifie que la dernière transaction de ce titre s’est effectuée à ce prix. On dénote ensuite la variation (ici, une hausse de 0.11 $, ou 0,1465 %) depuis l’ouverture des marchés en début de journée. On peut également voir le volume de 185 016; ceci représente le nombre d’actions négociées depuis l’ouverture des marchés.

En dessous de ces données, nous retrouvons des informations plus détaillées au sujet de la compagnie, comme le prix d’ouverture, le haut (journée et année), le bas (journée et année).

Les données les plus importantes à une transaction sont le cours acheteur et le cours vendeur. Si vous désirez acheter des actions, vous devrez les acheter au cours vendeur, et si vous désirez vendre des actions, vous devrez le faire au cours acheteur. Donc, le cours que vous voyez (75,18 $) n’est pas nécessairement le prix que vous obtiendrez.

Les différents types d’actions

Il existe deux principaux types d’actions : les actions ordinaires et les actions privilégiées.

Une action privilégiée est une action qui rapporte régulièrement un montant fixe puisé à même les profits de l'entreprise. Ce montant s’appelle un dividende. Les actions privilégiées vous donnent priorité sur les actionnaires ordinaires en ce qui concerne le paiement des dividendes.

Les caractéristiques des actions privilégiées ressemblent beaucoup à celles des obligations, c’est-à-dire qu’elles représentent un prêt fait par l’investisseur et remboursable par l’entreprise. Elles peuvent être remboursables au gré de l'émetteur, ce qui permet à l'entreprise de les racheter quand elle le veut, à un prix fixe, ou au gré du porteur, vous permettant ainsi de remettre les actions à l'entreprise à un prix donné, à certaines dates.

Il existe également des actions privilégiées convertibles qui, elles, peuvent être échangées contre des actions ordinaires de l'entreprise.

Les différences fondamentales entre l’action ordinaire et l’action privilégiée sont illustrées au tableau ci-dessous :

Type d'action Droit de vote
Dividende
Ordinaire
Oui
Aucune obligation par la compagnie de verser des dividendes

Après les actionnaires privilégiés

Possibilité de plus-value du capital
Privilégiée
Non
Dividende généralement fixe et prioritaire sur les dividendes ordinaires

Entre les créanciers et les actionnaires ordinaires

Cours beaucoup plus stable que les actions ordinaires. Le cours varie de la même façon qu’un titre à revenu fixe.

Le droit de vote est une caractéristique différentielle importante de l’action ordinaire. Les actionnaires ordinaires peuvent exercer leur droit de vote aux assemblées annuelles, générales et extraordinaires. Ils peuvent élire les administrateurs qui dirigent et contrôlent les activités de l’entreprise. À l’opposé, les actions privilégiées ne donnent habituellement aucun droit de vote.

La possibilité de recevoir des dividendes est une autre caractéristique importante des actions. L’entreprise peut choisir de distribuer les dividendes, de les conserver pour les réinvestir dans l’entreprise ou de combiner les deux, c’est-à-dire, de distribuer une partie aux actionnaires et réinvestir la balance dans l’entreprise.

En cas de faillite de l’entreprise, les actions ont une position relativement faible sur l’actif; les actionnaires peuvent perdre toute leur mise de fonds aux créanciers, aux porteurs d’obligations et aux porteurs de débentures. La distribution du produit de liquidation sera effectuée à ces investisseurs avant d’être remis, s’il reste des fonds, aux actionnaires privilégiés et ensuite aux actionnaires ordinaires.

Les avantages des actions

Si les actions peuvent sembler plus risquées que les titres à revenu fixe ou autres placements peu volatils, il reste qu'elles offrent un potentiel de rendement supérieur à toutes les autres catégories d'actifs à long terme. En effet, puisque le produit de la vente de ces titres par un actionnaire revient à l’actionnaire (l’entreprise émettrice n’ayant aucun droit sur ce produit de vente), la perspective d’une plus-value du capital constitue un attrait important. En d’autres mots, tant que le cours d’une action augmente, l’investisseur ne perd pas son capital initial et a de fortes chances d’enregistrer un profit sur la vente, surtout s’il conserve les titres à long terme.

De plus, certaines actions peuvent générer des dividendes et des gains en capital. Ces sources de revenus bénéficient d’un traitement fiscal avantageux au Canada; les dividendes donnent droit à un crédit d'impôt, tandis que les gains en capital ne sont imposés qu’à 50 %. Cet avantage fiscal sert donc à augmenter votre rendement à long terme.

Les risques associés aux actions

Les actions sont typiquement considérées comme des placements plus risqués en raison de leur forte volatilité et du fait que si l'entreprise dans laquelle vous avez investi déclare faillite, vous pouvez perdre toute votre mise. Les actions privilégiées donnent droit à un montant fixe si l'entreprise disparaît, mais vous ne serez payé qu'après les porteurs d'obligations et les autres créanciers, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le montant distribué.

Certaines actions, cependant, ont un niveau de risque plus élevé que d'autres. Les petites entreprises qui ne versent pas de dividendes et qui n'ont pas démontré une croissance soutenue de leurs bénéfices sur une longue période sont souvent les plus risquées. C’est d’ailleurs pourquoi elles offrent un potentiel de rendement supérieur aux autres types d’actions.

Les grandes entreprises bien établies dans leur secteur d'activité, affichant une croissance soutenue de leurs bénéfices au fil du temps et ayant de solides antécédents en matière de versement des dividendes sont habituellement perçues comme moins risquées. Selon le même principe, leur potentiel de rendement est donc souvent inférieur à celui des petites entreprises.

La volatilité de ces placements fait référence au fait que le cours de nombreuses actions peut osciller considérablement à court terme. Si vous investissez dans des actions et que vous vous apercevez un an plus tard que vous avez besoin de cet argent, il est possible que le cours ait baissé et que vous vous retrouviez avec une perte. C’est cette caractéristique qui fait que plusieurs conseillers vous recommanderont de diminuer votre exposition aux actions plus vous approchez de votre objectif financier. Par exemple, il est rarement conseillé aux personnes qui approchent de la retraite d’investir une grande portion de leur portefeuille en actions. Il est préférable de choisir des placements plus sûrs et faciles à liquider.

Plus particulièrement en ce qui a trait aux actions privilégiées, les variations de taux d’intérêt peuvent influer sur votre rendement. Si les intérêts augmentent et que vous devez vous en départir, vous risquez d'obtenir une somme inférieure à leur prix d'achat.

Il y a également un risque associé aux dividendes. Si l'entreprise n'a plus les ressources financières pour payer les dividendes prévus, vous devrez peut-être aussi vendre vos actions à perte puisque les autres investisseurs n’y verront plus la même valeur qu’au moment de votre achat.

Comment trouver la bonne action pour votre situation.

Les actions sont des placements préconisés pour optimiser votre stratégie de diversification. Mais ceci ne signifie pas que vous devriez acheter n’importe quel titre à bon prix. Il faut trouver les actions correspondant à votre profil d’investisseur et à vos objectifs de placement dans le temps.

Pour ce faire, il est possible d’utiliser des filtres pour trier les actions de compagnies publiques et ainsi générer une liste de titres correspondant à vos critères. Vous pourriez, par exemple, utiliser le filtre pour générer une liste de sociétés offrant des actions qui paient des dividendes. Ce filtre est accessible à même votre compte Banque Nationale Courtage direct, sous l’onglet Cotes et Marchés - Actions.

*Notez que le symbole boursier d’une action privilégiée se termine avec « .PR ». Par exemple, pour Banque Nationale du Canada (symbole NA), le symbole de l’action privilégiée sera NA.PR.

Est-il possible d’emprunter pour acheter des actions?

Vous pouvez effectuer un emprunt pour négocier des actions. De façon générale, ceci s’effectue par l’entremise d’un compte sur marge.

Comment effectuer une transaction sur actions?

Avec votre compte Banque Nationale Courtage direct, il est facile d’effectuer des transactions sur actions en ligne.

  • Tout d’abord, cliquez sur l’onglet Transactions - Actions et une page transactionnelle s’ouvrira.
  • Sélectionnez l’opération désirée (achat ou vente) et indiquez :
    1. Le nombre d’actions (et non, le montant d’argent)
    2. Le symbole boursier (p. ex. : BBD.PR.B dans le cas d’actions privilégiées de Bombardier série B)
    3. Le marché boursier (soit canadien ou américain)
    4. Le prix (soit marché ou cours limite)
    5. L'expiration de l’ordre (si cours limite) et restriction
  • Cliquez ensuite sur le bouton « Soumettre ».
  • Validez l’information pour vous assurer de ne pas faire d’erreur et cliquez sur le bouton « Confirmer ».

Une fois l’ordre transmis, vous pouvez le visualiser en accédant l’onglet Transactions – Ordres et Instructions en cours.

Questions et commentaires


  
  
         #