Les différentes catégories d’actions et leur rapport au risque

20 octobre 2020 par Groupe TMX
Diversification du portefeuille

En matière d’actions, les investisseurs peuvent choisir parmi un éventail allant des titres de premier ordre aux titres spéculatifs en fonction de leur degré de confort et des résultats souhaités. Certaines actions présentent un niveau de risque élevé, mais offrent aux investisseurs l’occasion de doubler ou de tripler leur rendement à court terme, alors que d’autres actions prennent progressivement de la valeur tout en versant un dividende très stable. Il y a aussi toutes celles qui se trouvent entre ces deux catégories.

Il n’y a pas d’approche uniforme

Il n’existe pas de formule unique pour déterminer quels types d’actions les investisseurs devraient acheter. Les épargnants plus jeunes sont souvent davantage en mesure d’absorber des pertes provenant d’actions à risque plus élevé parce qu’ils sont à des dizaines d’années de leur retraite, tandis qu’un investisseur qui approche de la retraite voudra protéger ses placements à tout prix, une grosse perte pouvant être désastreuse pour son fonds de retraite. Cependant, un jeune épargnant pourrait disposer de ressources financières limitées et s’être fixé des objectifs financiers à court terme (p. ex. la mise de fonds pour une maison), ce qui l’empêche de faire des investissements risqués, alors qu’un investisseur plus âgé et expérimenté pourrait être en meilleure position pour absorber des pertes découlant de ses placements.

Voici une répartition de diverses catégories d’actions :

  • Actions cotées en cents - Actions d’entreprises de tous types et de toutes tailles et dans tous les secteurs d’activité. Cependant, cette catégorie d’actions se retrouve principalement dans les très petites entreprises. Les épargnants avisés passent en revue des douzaines d’actions cotées en cents en même temps afin de repérer une société sous-évaluée ou négligée par la majorité des investisseurs. Lorsqu’ils trouvent une entreprise gagnante, ils peuvent profiter de rendements élevés au fil du temps alors que les autres investisseurs commencent à comprendre la véritable valeur de l’action.
  • Actions de premier ordre - Ces actions sont tout le contraire des actions cotées en cents ; elles représentent des titres de sociétés de premier ordre valant des dizaines de milliards de dollars. En anglais, on les appelle « blue chips » (jetons bleus). Ce terme provient du poker, jeu dans lequel les jetons bleus sont ceux qui valent le plus. Les sociétés dont les actions font partie de cette catégorie sont souvent des chefs de file de leur secteur d’activité. Les plus jeunes investisseurs sont nombreux à penser qu’elles sont ennuyantes, mais elles sont populaires auprès des investisseurs plus âgés parce qu’elles offrent habituellement plus de sécurité ainsi qu’un versement de dividendes stable.
  • Actions à fort rendement - Comme son nom l’indique, une action à fort rendement correspond à une action qui génère un revenu pour l’investisseur, habituellement sous forme de dividendes. Les actions à fort rendement versent habituellement aux investisseurs un dividende dont le rendement annuel s’élève souvent à aussi peu que 2 % de la valeur totale de l’action et jusqu’à 15 % dans certains cas. Les épargnants qui se tournent vers ce type d’actions ne s’attendent généralement pas à obtenir des gains supplémentaires provenant de la plus-value de l’action. De nombreux investisseurs profitent des actions à fort rendement, étant donné que le régime fiscal canadien prévoit un traitement particulier pour les dividendes. Par exemple, les épargnants dans la fourchette d’imposition la plus élevée paient environ 50 % sur les revenus d’intérêt, mais seulement 29 % sur les dividendes 1.
  • Actions de croissance - Actions de sociétés qui, selon les prévisions, devraient prendre de l’expansion à un rythme beaucoup plus rapide en comparaison avec la moyenne. Les banques ou les entreprises de télécommunication bien établies affichent habituellement une croissance minimale ou nulle, car elles exercent leurs activités dans un marché mature. Cependant, les entreprises qui évoluent dans les secteurs de l’infonuagique ou de l’intelligence artificielle peuvent afficher un taux de croissance dans les trois chiffres pendant plusieurs années, étant donné que ces marchés en sont encore à leurs débuts.
  • Actions spéculatives - Les actions cotées en cents et les actions de croissance sont considérées comme spéculatives, ainsi que les actions dont les perspectives sont incertaines. Une action spéculative est une action qui peut offrir un bon rendement selon l’avis des investisseurs, sans que ces derniers disposent de preuves concrètes pour appuyer leur point de vue. Les épargnants ayant une faible tolérance au risque devraient se tenir loin des actions spéculatives, car le potentiel de baisse pourrait être important s’ils se trompent dans leurs prévisions.

Bien entendu, les investisseurs ne sont pas tenus de limiter leurs choix à une seule catégorie d’actions. La composition de leur portefeuille peut très bien accommoder toute une gamme de titres à condition que sa répartition respecte leur degré de tolérance au risque et les objectifs de placement qu’ils se sont fixés.

[1] Le pourcentage peut varier selon la province. 

TMX

Le présent article a été rédigé à titre informatif uniquement; il ne vise à communiquer aucun conseil. Le présent article ne constitue ni un cautionnement ni une recommandation à l'égard de titres particuliers dans un quelconque secteur; il ne constitue pas non plus une invitation à acheter des titres inscrits à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto. L'inscription à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto ne garantit pas le rendement futur d'un titre ou d'un émetteur.

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories