Investir dans les entreprises familiales

01 avril 2019 par Banque Nationale
Investir entreprises familiales

Saviez-vous que les entreprises familiales génèrent un revenu plus stable que la moyenne? Il est maintenant possible d’investir dans un FNB qui suit et réplique le rendement de ces entreprises. 

En 2015, une sélection de 30 sociétés canadiennes contrôlées par des familles de différents secteurs et de régions dans le pays ont démontré une performance supérieure à l’indice composé S&P/TSX de 120,3 % sur une période de 10 ans. Parmi toutes les sociétés américaines de l’indice Fortune Global 500, 15 % d’entre elles appartiennent à des familles, selon des chiffres rapportés dans cette étude réalisée par la Banque Nationale.

Les sociétés familiales affichent de bons rendements, mais, en plus, elles forment une grande partie du tissu des entreprises dans de nombreux pays. Au Canada et aux États-Unis, près de 90 % des entreprises appartiennent toujours à des familles.

Fort de ce constat, BNI offre, depuis le début de l’année 2019, un FNB des entreprises familiales canadiennes (NFAM) qui suit et réplique le rendement de sociétés familiales canadiennes. Une entreprise familiale est une société dans laquelle les membres d’une famille exercent une influence importante sur la stratégie, la planification et les décisions.

Ce FNB est basé sur l’indice BNC des entreprises familiales, qui réplique le rendement de 43 sociétés canadiennes contrôlées par des familles sur la bourse de Toronto (TSX). Par exemple, Rogers Communications, Cogeco Communications, Quebecor, Saputo, Transcontinental, Corporation Financière Power, Canadian Tire, Alimentation Couche-Tard, Loblaws, Cascades, Molson Coors, Power Corporation du Canada ou encore Groupe CGI font partie de l’indice.

Leur force : la vision à long terme

Le succès des entreprises familiales s’explique fort bien. La principale raison : leurs dirigeants ne cherchent pas des résultats rapides et ont plutôt une vision à long terme dans le but de pérenniser la société. Le propriétaire d’une entreprise familiale a à cœur de transmettre ce legs à la génération suivante afin de faire vivre à travers les années ce dont il a peut-être lui-même hérité de ses parents.

Les sociétés familiales sont aussi plus prudentes. D’une part, les dépenses sont plus contrôlées. D’autre part, ces entreprises maîtrisent leur croissance et se montrent plus sélectives lorsque vient le moment de faire des investissements ou de croître par acquisitions. Résultat : elles sont généralement moins endettées. Leur situation financière étant meilleure, elles ont également une plus grande capacité à absorber les fluctuations du marché, notamment les crises économiques.

La gestion humaine des entreprises familiales est aussi différente. Les propriétaires mettent beaucoup d’importance dans la confiance qu’ils peuvent avoir envers leur équipe dirigeante. Celle-ci est aussi amenée à partager une partie de la vie personnelle des propriétaires à travers l’entreprise. Par conséquent, des liens affectifs se créent, ce qui contribue à réduire la rotation de personnel.

Alors que la durée moyenne du mandat des chefs de la direction dans les grandes sociétés américaines est de 4,6 ans, ceux qui ont actuellement la charge des 100 entreprises familiales les plus importantes ont une ancienneté moyenne de 13 ans, rapporte l’étude de Banque Nationale, L’avantage familial. Cette gestion des ressources humaines s’accompagne souvent d’une culture d’entreprise forte, qui unit les employés et augmente ainsi leur fidélité.

Le FNB, un investissement facilité

La culture de ces entreprises est d’ailleurs plus souvent que pour les autres axée sur la responsabilité sociale. Encore un autre atout pour ces sociétés, car, aujourd’hui, celles qui ne se préoccupent pas des aspects environnementaux et sociaux de leur activité prennent des risques, qui peuvent, à long terme, avoir des impacts financiers importants.

Souvent mieux insérées dans leur communauté, elles ont aussi des bases plus stables et reposent sur une base de clientèle locale acquise. L’identité « nationale », notamment dans le cas des entreprises québécoises, et l’appartenance familiale s’amalgament pour créer un lien avec les clients : la fierté de consommer auprès de fleurons locaux détenus par des gens d’ici incite les consommateurs à être fidèles.

Bien sûr, comme toute entreprise, celles qui sont détenues par des familles courent des risques. Elles n’échappent pas aux défis classiques du monde des affaires et elles ont aussi leurs propres enjeux. Par exemple, la relève peut être une force si elle est bien préparée, compétente et que la transition se passe sereinement. En revanche, 70 % échouent à passer le flambeau à la deuxième génération et 90 % à la troisième génération. Mais, aujourd’hui, l’accompagnement et l’information des cédants font en sorte que les transitions sont préparées de plus en plus tôt et avec l’aide d’experts, ce qui augmente la chance de réussite.

Lorsque le fondateur reste très impliqué dans les affaires de la société, les sociétés familiales obtiennent d’ailleurs des résultats nettement supérieurs aux entreprises de l’indice qui ne sont pas familiales, selon une étude réalisée par Bain & Company sur les entreprises de l’indice S&P 500. La raison : la vision fondamentale et structurante du fondateur.

Les entreprises familiales ont de meilleures performances, sont stables et généralement bien gérées. Investir dans ces sociétés peut donc être une stratégie gagnante. Avec un FNB, vous avez en plus l’avantage de la facilité !

_ _

La Banque Nationale du Canada ne donne aucune garantie ni ne fait aucune déclaration quelconque, expresse ou implicite, aux propriétaires du FNB des entreprises familiales canadiennes BNI ou à un membre quelconque du public concernant l’opportunité d’acheter, de vendre ou de détenir un produit lié à l’indice BNC des entreprises familiales en général ou au FNB des entreprises familiales canadiennes BNI en particulier ou quant à la capacité du FNB des entreprises familiales canadiennes BNI de reproduire le rendement de l’indice BNC des entreprises familiales ou d’attendre les objectifs déclarés. La Banque Nationale du Canada n’a aucunement l’obligation de tenir compte des besoins de Banque Nationale Investissements inc. ou des propriétaires du FNB des entreprises familiales canadiennes BNI lorsqu’elle établit, compose, calcule ou maintient l’indice BNC des entreprises familiales.

La Banque Nationale du Canada ne garantit pas le caractère adéquat, exact, opportun ou exhaustif de l’indice BNC des entreprises familiales ou de toute donnée qui s’y rapporte ni des résultats obtenus de l’utilisation de l’indice BNC des entreprises familiales et/ou du calcul ou de la composition de l’indice BNC des entreprises familiales à un moment donné ou à une date précise ou autrement. La Banque Nationale du Canada ne sera pas tenue à des dommages-intérêts ni n’engagera sa responsabilité en raison d’une erreur, d’une omission ou d’un retard à cet égard. 

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories