Regarder plus loin que le rendement du dividende

29 août 2019 par Banque Nationale
Action rendement dividende

En raison des taux d’intérêt historiquement bas, beaucoup d’épargnants privilégient désormais l’investissement dans les actions payant des dividendes. En période de volatilité, il est jusqu’à un certain point rassurant de savoir que vous toucherez encore votre dividende régulier même si les marchés boursiers sont incertains.

Examinons de plus près les actions payant des dividendes ainsi que les indicateurs clés à prendre en considération lorsqu’on décide de les acquérir.

Rendement du dividende

La plupart des investisseurs regarderont tout d’abord le rendement du dividende qui correspond au ratio — exprimé en pourcentage — du dividende annuel versé divisé par le prix actuel de l’action. Le rendement du dividende varie en fonction de la hausse ou de la baisse du prix de l’action. Une augmentation ou une diminution du dividende aura aussi une incidence sur le rendement.   

Sachant que la variation du titre vient influencer le rendement de dividende, il demeure important de vérifier le montant versé du dividende et son évolution.

Ratio de distribution

Le ratio de distribution constitue un autre indicateur à considérer. Il correspond au dividende par action (DPA) divisé par le bénéfice par action (BPA). Ce ratio indique le montant de ses bénéfices en pourcentage qu’une société verse en dividendes aux actionnaires ; la différence étant conservée par la compagnie pour d’autres usages (dépenses d’immobilisation, remboursement de la dette, rachat d’actions ou ajout aux bénéfices non répartis).

Le ratio de distribution varie d’une industrie à l’autre ou selon que l’entreprise se trouve dans la phase de croissance de son cycle de vie ou bien qu’elle ait atteint le stade de la maturité. Toutes choses étant égales par ailleurs, un investisseur préférera un ratio de distribution laissant à la société la flexibilité nécessaire pour investir dans des projets de croissance et hausser ses dividendes au fil du temps ou même un coussin de sécurité dans l’éventualité d’un recul des bénéfices.

Bénéfice par action

Dans la section précédente, nous avons discuté de l’importance du ratio de distribution. Pour les entreprises ayant atteint le stade de la maturité au sein d’industries matures, ce ratio demeurera généralement stable, mais ce n’est pas toujours le cas pour toutes les actions payant des dividendes. La plupart des outils de filtrage d’actions ne permettent pas de repérer l’historique du ratio de distribution, mais il est néanmoins possible de déterminer ce ratio en utilisant l’historique du bénéfice par action d’une compagnie. Le BPA correspond au bénéfice de la société divisé par le nombre de ses actions ordinaires en circulation. Plus élevé s’avère le BPA, plus rentable est considérée l’entreprise.

Pour certaines compagnies, le BPA peut se révéler extrêmement volatil et le ratio de distribution des dividendes peut atteindre 100 % et même plus. Dans ce dernier cas, une réduction du dividende risque de se produire. En effectuant une recherche sur l’historique du BPA sur une plus longue période, nous pouvons déterminer la fiabilité des bénéfices d’une société et ainsi évaluer le degré de sûreté de ses dividendes.

Ratio dette nette sur BAIIA

Ce ratio, également fourni par les sociétés, constitue une mesure du levier financier calculée en fonction de la dette totale moins l’encaisse et les équivalents divisée par le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements). Un ratio plus faible comparativement à celui d’autres entreprises dans la même industrie est préférable. Un ratio élevé et en hausse avec le temps pourrait indiquer une détérioration des perspectives de la compagnie et présager une réduction éventuelle des dividendes.

Comme vous pouvez le constater, de nombreux indicateurs peuvent être utilisés en combinaison pour évaluer si une action payant des dividendes se révèle l’investissement qui vous convient. Ceux mentionnés ci-dessus s’avèrent un bon point de départ et rappelez-vous que si le rendement boursier semble trop beau pour être vrai, il y a fort probablement une raison. 

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

Catégories

Catégories