La vente d’options d’achat couvertes : une introduction

24 août 2020 par Bourse de Montréal
Introduction à la vente d’options d’achat couvertes

Vous voulez commencer à utiliser les options, mais vous ne savez pas quelle stratégie mettre en œuvre ? Sachez que la stratégie la plus simple et la plus populaire auprès des investisseurs particuliers et institutionnels est sans contredit la vente d’options d’achat couvertes.

Le présent article est le premier d’une série de quatre qui portent sur la vente d’options d’achat couvertes. Nous y traiterons des caractéristiques de base de la stratégie et des raisons pour lesquelles on l’utilise. Dans le deuxième article, nous nous pencherons sur l’utilisation de la stratégie pour la vente de titres que l’on détient. Dans le troisième, nous aborderons l’emploi de la stratégie aux fins de la génération de revenus. Finalement, dans le quatrième article, nous verrons quels sont les points à prendre en considération lors de la mise en œuvre de la stratégie.

Qu’est-ce que la vente d’options d’achat couvertes?

Les obligations du vendeur des options d’achat

Le vendeur d’une option d’achat contracte l’obligation de vendre 100 unités du titre sous-jacent (par exemple, une action) au prix de levée si le détenteur lève l’option avant son échéance. En contrepartie de cette obligation, il encaisse une prime payée par l’acheteur.

La vente d’options d’achat couvertes est une stratégie qui consiste à vendre un contrat d’option d’achat pour chaque tranche de 100 titres (des actions d’une société ou des parts d’un fonds négocié en bourse) détenus dans un portefeuille. En vendant les options d’achat, l’investisseur encaisse une prime qui, en cas de baisse du cours du titre sous-jacent, lui procure une protection équivalant à la prime reçue. Cette prime réduit du même montant le coût d’acquisition du titre. En échange de ces avantages, l’investisseur s’engage à vendre son titre au prix de levée (ou prix d’exercice) si le détenteur des options d’achat décide de lever celles-ci. Par conséquent, l’investisseur consent à ne profiter d’aucune hausse du cours du titre au-delà du prix de levée, et ce, jusqu’à la date d’échéance des options d’achat.

Pourquoi recourir à la vente d’options d’achat couvertes?

La vente d’options d’achat couvertes est une stratégie que l’on met en œuvre pour trois principales raisons. 

- La première consiste à acquérir une protection lorsque l’on anticipe une baisse de cours modérée. 

- La deuxième consiste à vendre des titres que l’on détient. 

- La troisième consiste à générer des revenus supplémentaires de manière ponctuelle ou systématique.

Le profil de rendement de la vente d’options d’achat couvertes

Dans l’exemple suivant, un investisseur exécute la stratégie de vente d’options d’achat couvertes en achetant 100 actions ABC à 65 $ et en vendant 1 option d’achat portant sur ABC et ayant un prix de levée de 67 $ à 1,50 $. La prime totale qu’il encaisse s’élève à 150 $ par contrat d’option (1,50 $ par action × 100 actions par contrat d’option). En contrepartie, l’investisseur s’engage à vendre les 100 actions au prix de 67 $ si le détenteur de l’option d’achat lève celle-ci.

 Exemple de vente d’options d’achat couvertes
 Achat de 100 actions ABC à 65 $
 Vente de 1 option d’achat sur ABC au prix de levée de 67 $ à 1,50 $
 Exemple de vente d’options d’achat couvertes
 Achat de 100 actions ABC à 65 $
 Vente de 1 option d’achat sur ABC au prix de levée de 67 $ à 1,50 $

La vente d’options d’achat couvertes

img-graph-bncd-fr.PNG

Profit maximal

Le profit maximal de 350 $ de la stratégie correspond au prix de levée de 67 $, moins le prix de l’action de 65 $, plus la prime reçue de 1,50 $, pour un total de 3,50 $ par action, le tout multiplié par 100 actions (par contrat d’option).

(67  $ - 65  $ + 1,50  $) × 100 = 350  $

Point d’équilibre

Le point d’équilibre de 63,50 $ correspond au prix de l’action de 65 $, moins la prime reçue de 1,50 $.

65  $ - 1,50  $ = 63,50  $

Perte maximale

La perte maximale de la stratégie est très importante, mais le risque n’est pas supérieur à celui du simple achat des actions. Le risque maximal par action correspond au point d’équilibre de 63,50 $ que nous venons de calculer, alors qu’il est de 65 $ par action pour le simple achat des actions. Nous pouvons donc constater que la vente d’options d’achat couvertes comporte un risque légèrement inférieur au simple achat des actions. La protection obtenue correspond à la prime reçue, soit 1,50 $ par action.

Le niveau de protection

Comme nous venons de le mentionner, la vente d’options d’achat permet d’encaisser une prime qui réduit le coût d’acquisition des actions sous-jacentes. La valeur de la prime offre donc une légère protection en cas de baisse du cours des actions. Un investisseur qui anticipe une baisse du cours d’une action doit donc évaluer l’ampleur de cette baisse potentielle avant de prendre une décision. S’il évalue que la baisse sera très importante, peut-être ferait-il mieux de vendre tout simplement ses actions. Cependant, en cas d’anticipation d’une baisse modérée ou de la stabilité du cours sur une période plus ou moins longue, la vente d’options d’achat couvertes peut permettre à un investisseur de réduire en tout ou en partie l’incidence de cette baisse. C’est le choix du prix de levée  qui fera foi de tout. Pour une protection accrue, l’investisseur pourra choisir un prix de levée inférieur au cours du titre sous-jacent. On dira alors de l’option d’achat qu’elle est « en jeu ». Plus l’option d’achat sera en jeu, plus la prime sera élevée et, par conséquent, plus la protection le sera également.

Conclusion

Lorsque l’on exécute la vente d’options d’achat couvertes, il est important de comprendre le contexte du marché dans lequel on se trouve. Dans un marché fortement haussier, cette stratégie a tendance à générer un rendement inférieur à celui de la simple acquisition des actions, puisque le profit maximal est limité par le prix de levée des options d’achat vendues. Le rendement de la stratégie dépend donc de notre capacité à bien évaluer la situation du marché. C’est d’ailleurs le cas pour chacun de nos investissements. Le contexte idéal pour l’exécution de la stratégie est lorsque l’on anticipe que le cours du titre sous-jacent stagnera ou qu’il fléchira légèrement pendant un certain temps. L’objectif étant que les options d’achat vendues viennent à échéance sans valeur. Dans un tel cas, si nos anticipations sont toujours les mêmes, nous pourrons vendre de nouveau des options d’achat qui diminueront davantage le coût d’acquisition du titre sous-jacent. Dans le prochain article, nous verrons comment mettre en œuvre la stratégie dans le but de vendre des titres que l’on détient.

Avant de commencer à utiliser les stratégies mentionnées dans le présent article, nous vous suggérons de les mettre à l’essai dans le simulateur de négociation de la Bourse de Montréal.

TMX

1 Nous traiterons du choix du prix de levée de manière plus approfondie dans le quatrième article.

Les opinions exprimées sur ce site web ne représentent pas nécessairement le point de vue de Bourse de Montréal Inc. Le présent site web est offert uniquement à titre d’information générale.

Les informations contenues sur ce site web, incluant notamment les données financières et économiques, les cours boursiers ainsi que toute analyse et toute interprétation de ces informations, sont fournies à titre informatif seulement et ne peuvent être interprétées, dans aucun territoire, comme étant un conseil ou une recommandation relativement à l’achat ou la vente d’instruments dérivés, de titres sous-jacents ou d’autres instruments financiers, ou comme étant un avis de nature juridique, comptable, fiscal, financier ou de placement. Bourse de Montréal Inc. vous recommande de consulter vos propres conseillers selon vos besoins avant de prendre toute décision quant à vos objectifs d’investissement, votre situation financière et vos besoins spécifiques.

Toute mention figurant sur ce site web relative aux caractéristiques, aux règles et aux obligations concernant un produit est faite sous réserve des règles, politiques et procédures de Bourse de Montréal Inc. et de sa chambre de compensation, la Corporation canadienne de compensation de produits dérivés, et celles-ci auront préséance sur le contenu de ce site web. Bien que les documents publiés sur ce site web aient été conçus, préparés et rédigés avec soin, Bourse de Montréal Inc. et ses sociétés affiliées ne garantissent pas l’exactitude ou l’exhaustivité de l’information qu’ils renferment et se réservent le droit de modifier ou de réviser, à tout moment et sans préavis, la teneur de ces documents. Bourse de Montréal Inc., ses sociétés affiliées, ses administrateurs, ses dirigeants, ses employés et ses mandataires ne pourront être tenus responsables des dommages, des pertes ou des frais découlant des erreurs ou omissions de ce site web, à tout moment, ou de l’utilisation des renseignements y figurant et des décisions prises sur la base de ceux-ci.

BAXMD, CADCMD, CGBMD, CGFMD, CGZMD, LGBMD, MXMD, OBXMD, OGBMD, OIS-MXMD, ONXMD, SCFMD, SXAMD, SXBMD, SXFMD, SXHMD, SXMMD, SXOMD, SXYMD, et USXMD sont des marques déposées de la Bourse. OBWMC, OBYMC, OBZMC, SXKMC, SXJMC, SXUMC, SXVMC, Bourse de Montréal et le logo de la Bourse de Montréal sont des marques de commerce de la Bourse. Toutes les autres marques de commerce utilisées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

© 2020 Bourse de Montréal Inc. Tous droits réservés.

 

Notes légales 

Le présent article est uniquement offert à titre d'information générale. Il ne constitue ni un cautionnement ni une recommandation à l'égard des titres ou des secteurs mentionnés. Le contenu de l'article n'est ni une sollicitation ni une recommandation. Les citoyens américains n'ont pas accès aux marchés canadiens directement et ils devraient s'adresser à un courtier des États-Unis pour toute question ou tout intérêt concernant un placement au Canada. L'inscription à la cote de la Bourse de Toronto ou de la Bourse de croissance TSX ne garantit pas le rendement futur d'un titre ni la performance future d'un émetteur. L'information contenue dans le présent article contient des renseignements historiques qui ne sont pas indicatifs d'événements à venir. Groupe TMX Limitée et ses sociétés affiliées ne font aucune déclaration ni ne fournissent aucune garantie quant à l'exactitude ou à l'exhaustivité des renseignements qui figurent dans le présent article. Le présent article ne fournit ni ne doit être interprété comme fournissant des conseils de négociation ou d'investissement, ou des conseils à des fins juridiques, comptables, fiscales, commerciales, financières ou autres, et vous ne devriez pas vous y fier à ces fins. Cet article ne tient pas lieu de conseil professionnel, et il est recommandé de consulter un conseiller professionnel.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories