Comment tirer profit de vos options d’achat couvertes?

03 novembre 2022 par Banque Nationale Courtage direct
Des billets de banque tombent sur un homme heureux

Découvrez comment un investisseur peut tirer parti d’une stratégie d’options d’achat couvertes pour générer des revenus et se protéger d’un certain risque de perte en cas de baisse de ses titres.

Picto inspiration

Comment fonctionne une stratégie d’options? Quels sont les termes à connaître lorsqu’on négocie des options? Les éléments essentiels des options vous sont expliqués ici.  

Qu’est-ce qu’une option d’achat couverte?

L’option d’achat couverte est une stratégie d’options conservatrice largement utilisée par les investisseurs pour générer des revenus. Dans cette stratégie, l’investisseur vend une option d’achat pour chaque tranche de 100 actions du titre sous-jacent détenu dans son portefeuille. En vendant l’option d’achat, l’investisseur encaisse un paiement de l’acheteur (prime). Le vendeur de l’option d’achat couverte conserve cette prime comme revenu. En contrepartie de cette prime, l’investisseur s’engage à vendre les actions sous-jacentes si elles atteignent le prix d’exercice (prix de levée) avant la date d’expiration de l’option d’achat.

Par conséquent, l’investisseur qui a vendu l’option d’achat et a encaissé la prime consent à ne profiter d’aucune hausse du cours du titre sous-jacent au-delà du prix de levée jusqu’à la date d’expiration.

Picto inspiration

Bon à savoir! Les investisseurs peuvent exécuter une stratégie d’options d’achat couvertes sur les comptes enregistrés et non enregistrés.  

Comment fonctionne une option d’achat couverte?

La stratégie peut être décomposée en trois parties :

  1. 100 actions d’un titre pouvant faire l’objet d’options
  2. Une option d’achat pour chaque tranche de 100 actions du titre sous-jacent
  3. Un ordre de vente avec un cours limite et une date d’expiration

Dans cette stratégie, les actions sont considérées comme une forme de garantie au cas où elles devraient être vendues si l’option d’achat est levée par l’acheteur, d’où le terme d’option d’achat couverte. Dès lors que l’investisseur détient les actions, il peut choisir un prix de levée et une date d’expiration, puis vendre l’option d’achat. En vendant l’option d’achat, l’investisseur encaisse un paiement comptant (prime) qu’il conserve. L’option d’achat remplace l’ordre de vente à cours limite qu’un investisseur aurait exécuté sur les actions. 

Si le cours du titre n’a pas atteint le prix de levée avant l’expiration, le vendeur conserve les actions ainsi que la prime et il peut répéter l’opération plusieurs fois en utilisant la même stratégie.  

Si le prix de levée est atteint ou dépassé avant l’expiration, l’investisseur a l’obligation de vendre les actions au prix de levée. Le produit des actions vendues est alors ajouté aux liquidités du compte de courtage sur lequel les actions étaient détenues.

Pourquoi recourir à une option d’achat couverte?

Les investisseurs recourent traditionnellement à une stratégie d’options d’achat couvertes pour trois raisons principales décrites ci-après. Pour chaque scénario, un exemple est fourni avec les renseignements suivants :

  • Achat de 100 actions ABC au prix de 50,00 $
  • Vente d’une option d’achat portant sur ABC au prix de levée de 55,00 $
  • Encaissement d’une prime de 1,50 $ (100 actions par contrat d’option X 1,50 = 150 $)
  • Hausse du cours du titre plafonnée à 5,00 $ par action (100 actions X 5,00 $ = 500 $)

1. Une option d’achat couverte peut apporter des revenus supplémentaires (amélioration du rendement)

De nombreux investisseurs choisissent cette stratégie pour tirer davantage de liquidités de leur portefeuille. Ils vendent régulièrement des options d’achat couvertes (p. ex., avec des échéances mensuelles ou trimestrielles) et empochent les primes. Cette stratégie peut être appliquée aux titres versant des dividendes de manière à augmenter les liquidités potentielles au-delà du versement de dividendes. Dans le cas des titres ne versant pas de dividendes, la vente d’options d’achat couvertes crée des liquidités là où il n’y en avait pas.

Dans ce scénario, il est préférable d’encaisser la prime et de conserver les actions afin de répéter la stratégie. Le vendeur de l’option d’achat couverte espèrerait que le cours de l’action varie entre 50 $ et 54,99 $ jusqu’à l’expiration, le profit maximal ne dépasserait pas 650 $.

Un investisseur qui pense que le titre sous-jacent fluctuera peu à court terme privilégiera cette stratégie.

2. Une option d’achat couverte peut permettre de vendre les actions à un prix plus élevé

L’utilisation d’options d’achat couvertes permet à un investisseur de cibler un prix de vente plus élevé que le cours actuel du marché. Dans ce scénario, le vendeur de l’option d’achat couverte serait heureux de vendre ses actions au prix de 55,00 $, sachant qu’avec la prime de 1,50 $, il encaisserait un revenu supplémentaire qui porterait le prix de vente à 56,50 $. 

img-bncd-profit-max-650-500x324.png

Autrement dit, l’investisseur aimerait vendre ses actions au prix de 56,50 $, mais il n’est pas certain qu’elles atteindront ce cours. En vendant l’option d’achat couverte au prix de levée de 55,00 $, la prime encaissée fait monter le prix de vente réel au prix désiré.

De nombreux investisseurs autonomes fixent des ordres de vente à cours limité sur leurs actions et attendent que le prix soit atteint. Une option d’achat couverte est très semblable, si ce n’est qu’avec la prime l’investisseur encaisse un paiement même si le cours limite n’a pas été atteint.  

3. Une option d’achat couverte peut offrir une certaine protection contre la baisse du cours du titre

Si l’on pense que le cours sous-jacent d’une action va augmenter à long terme, mais que l’on s’attend à une baisse à court terme, une option d’achat couverte peut offrir une certaine protection contre les baisses. 

Pour revenir à notre exemple, en soustrayant la prime encaissée de 1,50 $ par action de notre achat de titres ABC à hauteur de 50,00 $, on arrive à un nouveau point d’équilibre. Avec cette stratégie, si le prix des actions ABC ne descend pas en dessous de 48,50 $, le vendeur peut sortir gagnant du scénario.  

Le graphique montre une protection assez limitée si le cours de l’action devait baisser de façon importante. S’il anticipe une baisse plus forte, l’investisseur a la possibilité d’acheter une option de vente pour protéger la valeur ou de vendre les actions.

img-bncd-profit-perte-500x389.png

Facteurs influant sur l’option d’achat couverte

Lors de la vente d’une option d’achat couverte, le revenu supplémentaire tiré de la prime sera affecté par la valeur-temps, le prix de levée choisi et la volatilité. Chacun de ces facteurs joue un rôle dans la détermination du montant de la prime perçue.

  • Valeur temporelle : plus la durée avant l’expiration de l’option de vente est longue, plus la prime est élevée. En effet, une plus longue durée jusqu’à échéance augmente la probabilité d’événements (p. ex., bénéfices) susceptibles de faire monter le cours de l’action.
  • Prix de levée : le prix de l’option sera également déterminé par la différence entre le cours actuel de l’action et le prix de levée de l’option. Plus le cours de l’action est proche du prix de levée, plus la prime que l’investisseur peut obtenir est élevée, mais avec une plus forte probabilité que l’option soit levée. Lors de la vente d’une option d’achat couverte, la plupart des investisseurs tendent à choisir un prix de levée plus élevé que le cours réel actuel de l’action.
  • Volatilité : représente le degré de risque ou d’incertitude lié à la variation du cours d’un titre. Plus le cours d’une action fluctue en peu de temps, plus la volatilité est élevée. Plus la volatilité du titre sous-jacent est élevée, plus la prime l’est également sur l’option.

Quand envisager le recours à une option d’achat couverte?

Pour obtenir un revenu supplémentaire

  • Perspectives du marché : 
    • Perspectives à court terme neutres à légèrement haussières. L’investisseur s’attend à ce que le cours de l’action reste stable ou augmente légèrement.
    • Les perspectives à long terme demeurent optimistes.
  • Un prix de levée supérieur augmente la probabilité que l’option vienne à échéance sans valeur et que l’investisseur conserve les actions.
  • Il vaut mieux éviter de vendre des options d’achat couvertes peu avant la publication des résultats.
  • Cette approche est déconseillée dans le cas de perspectives haussières à très haussières, car le cours de l’action pourrait augmenter considérablement et l’investisseur ne profiterait pas de la hausse de prix.

Pour vendre les actions à un prix plus élevé

  • Perspectives du marché :
    • Perspectives à court terme neutres à légèrement haussières
  • Cours de l’action
    • Être disposé à vendre les actions à un prix déterminé d’avance si le cours de l’action augmente.
    • Prix de levée réduit en cas de perspectives neutres ou accru en cas de perspectives haussières pour augmenter la probabilité de voir l’option levée et de vendre les actions.

Pour profiter d’une protection contre les baisses

  • Perspectives du marché :
    • Perspectives à court terme neutres à légèrement baissières.
    • Les perspectives à long terme demeurent optimistes.
  • Cours de l’action
    • Faible baisse du cours de l’action anticipée.
    • Cette approche est déconseillée si l’on prévoit une baisse importante ou à plus long terme. Envisager de vendre les actions ou d’acheter une option de vente pour protéger les actions.

Avantages et inconvénients des options d’achat couvertes

Avantages Inconvénients
Possibilité de tirer un revenu supplémentaire des actions détenues par l’investisseur.
Si le titre est en hausse, les gains potentiels peuvent être limités par la levée de l’option.
Fixer un prix auquel vendre ses actions et encaisser un paiement en contrepartie (prime).
Tant que la stratégie d’options d’achat couvertes est en place, l’investisseur ne peut pas vendre les actions sans racheter les options.
Bénéficier d’une protection limitée contre les baisses.
Chaque option d’achat nécessite 100 actions du titre sous-jacent.
Ouvert à tous les types de comptes de courtage, contrairement à d’autres stratégies d’options qui exigent un compte sur marge.
Une stratégie d’options d’achat couvertes n’est pas d’une grande utilité en cas de baisses importantes du cours de l’action.

Quels outils puis-je utiliser pour trouver des idées d’options d’achat couvertes?

Les clients de Banque Nationale Courtage direct peuvent utiliser OptionsPlay pour sélectionner des idées de placement pour les options d’achat couvertes. Cet outil permet à l’investisseur de personnaliser son échéancier et sa tolérance au risque; l’outil suggère ensuite un prix de levée et une date d’expiration pour l’option d’achat couverte. OptionsPlay calcule la probabilité d’arriver à échéance sans valeur avec le prix de levée choisi sur l’option d’achat. Un nombre élevé signifie moins de prime, mais une plus faible probabilité que l’option soit levée, et inversement. 

Enfin, OptionsPlay remplit la fiche d’ordre lorsque l’investisseur sélectionne le compte et le nombre de contrats à vendre.

À qui s’adressent les options d’achat couvertes?

Le recours à une stratégie d’options d’achat couvertes est une option à explorer pour les investisseurs qui détiennent des actions pouvant faire l’objet d’une option (au moins 100 unités) et qui cherchent à augmenter leur rendement et à accroître le revenu généré par leurs titres. Cette stratégie conservatrice qui peut être répétée plusieurs fois ou utilisée pour obtenir un meilleur prix de vente s’ajoute aux stratégies que les investisseurs peuvent utiliser pour gérer leurs placements. Qu’attendez-vous?

Ouvrez un compte ou ajoutez la vente d’options d’achat couvertes à vos comptes de courtage. Cliquez ici pour télécharger la demande de négociation d’options dans notre section Formulaires.

Points à retenir :
 

  • On parle d’option d’achat couverte lorsqu’un investisseur vend une option d’achat sur des actions qu’il détient dans son portefeuille, ce qui donne à un tiers le droit de les acheter à un certain prix pendant un certain temps. En retour, le vendeur de l’option encaisse une prime au comptant (revenu) versée par l’acheteur.

  • Les options d’achat couvertes peuvent être utilisées pour générer un revenu supplémentaire, vendre des actions à un prix plus élevé ou bénéficier d’une protection limitée contre les baisses d’un portefeuille d’actions.

  • Cette stratégie peut être exécutée dans un contexte de marché légèrement baissier, neutre ou légèrement haussier et répétée plusieurs fois par l’investisseur.

  • Dans un marché haussier, une option d’achat couverte peut limiter le gain potentiel d’un investisseur en cas d’appréciation future du cours de l’action.

  • Dans un marché baissier, une option d’achat couverte n’offre qu’une protection limitée contre les baisses.

  • Le montant de la prime encaissée dépendra de la valeur-temps (date d’expiration de l’option d’achat), du prix de levée choisi et de la volatilité du titre sous-jacent.

  • Contrairement aux autres stratégies d’options qui exigent un compte sur marge, les options d’achat couvertes sont autorisées sur les comptes de courtage enregistrés et non enregistrés.

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories