Trois erreurs à éviter lorsque vous négociez des options

23 septembre 2022 par Bourse de Montréal
Homme souriant devant écran consultant des graphiques boursiers à la suite d’une transaction d’option

Tout le monde peut faire des erreurs en négociant des options, tant les gestionnaires milliardaires de fonds spéculatifs que les nouveaux investisseurs qui gèrent 500 $. Penser que l’on peut éviter toutes les erreurs lorsqu’on investit est irréaliste. Cependant, il est vrai que les investisseurs peuvent prendre des mesures pour éviter des erreurs imprudentes afin de minimiser le risque de perte. 

Erreur no 1 : ne pas avoir de stratégie 

La négociation d’options permet aux investisseurs de faire des gains dans toutes les conjonctures du marché. Malheureusement, de nombreux investisseurs comprennent cette réalité, mais ne s’y préparent pas correctement.

Les investisseurs qui comprennent le marché des options et les dynamiques qui influent sur les prix peuvent créer une stratégie plus ou moins complexe pour atteindre leurs objectifs financiers.

Voici des éléments et des variables que vous devez comprendre avant d’effectuer une opération :

  • le risque par rapport au rendement (évaluation du potentiel de hausse contre le potentiel de perte);
  • l’incidence de la dépréciation du facteur temps (les options perdent de la valeur à l’approche de leur date d’expiration);
  • l’incidence de la volatilité (variations du prix de l’option);
  • la liquidité (la capacité d’acquérir et de liquider la position de manière efficace);
  • les commissions (le prix payé au courtier pour exécuter l’opération);
  • la complexité (niveau de difficulté).

Les investisseurs qui négocient des options doivent faire preuve d’agilité.

Cela dit, chaque stratégie d’option donne des résultats différents selon la conjoncture du marché Ainsi, les investisseurs doivent faire preuve d’agilité et régulièrement :  .

  • évaluer la conjoncture du marché et déterminer leurs objectifs;
  • rechercher les stratégies d’option disponibles;
  • créer un plan pour gérer la position;
  • exécuter l’opération;
  • gérer leurs attentes en conséquence.

Erreur no 2 : choisir le mauvais prix de levée et la mauvaise date d’expiration

On en revient aux principes de base des options. Lorsque vous consultez une chaîne d’options, vous voyez des prix de levée et des dates d’expirations. Selon le type d’option (achat ou vente), le prix de levée est le prix auquel vous vous assurez le droit d’acheter ou de vendre le titre sous-jacent, et la date d’expiration est la date jusqu’à laquelle le contrat d’option est valable. 

Les investisseurs doivent apprendre comment choisir le prix de levée idéal en fonction de leur conviction quant à l’évolution du cours de l’action, car il existe trois types de valeurs intrinsèques : les options en jeu (in-the-money – ITM), les options à parité (at-the-money – ATM) et les options hors-jeu (out-of-the-money – OTM). Plus l’option est en jeu, plus elle est chère, car elle a une valeur intrinsèque* et une probabilité plus élevée d’être dans le cours à la date d’expiration. En revanche, les options hors-jeu n’ont aucune valeur intrinsèque et nécessitent une fluctuation plus importante de l’action pour être rentables. Autrement, elles expirent sans valeur à l’échéance.

*Pour les options d’achat, valeur intrinsèque = prix de l’action - prix de levée
Pour les options de vente, valeur intrinsèque = prix de levée - prix de l’action

Règle générale, on doit envisager les options en jeu si l’on s’attend à ce que l’action fluctue modérément. Les options à parité peuvent être idéales pour les fluctuations modérées, et les options hors-jeu peuvent profiter aux investisseurs qui ont une plus grande tolérance au risque et qui s’attendent à une fluctuation importante de l’action. 

Néanmoins, le choix du bon prix de levée est une chose, mais les investisseurs doivent aussi disposer d’assez de temps pour que l’action évolue, dans la bonne direction, avant l’expiration. Le choix de la bonne date d’expiration est donc le deuxième facteur le plus important à prendre en compte. Le manque de temps n’est pas une situation avantageuse pour les négociateurs d’options. Rappelez-vous que le temps joue contre les acheteurs d’options et en faveur des vendeurs (comme les vendeurs d’options d’achat couvertes). C’est pourquoi vous pouvez choisir parmi plusieurs dates d’expiration dans une chaîne d’options. Assurez-vous simplement de négocier celle qui correspond à vos perspectives de marché et à votre horizon temporel.    

Erreur no 3 : ne pas tenir compte de la volatilité implicite

La volatilité implicite est l’une des variables les plus importantes à comprendre lors de l’évaluation d’une option. Autrement dit, la volatilité implicite est la volatilité attendue d’une action pendant la durée de vie de l’option. 

Parmi les facteurs qui influencent ou ont un impact sur la volatilité implicite, citons la publication des résultats, les événements propres à l’entreprise et le contexte économique général.

Cela signifie qu’à mesure que le risque et l’incertitude augmentent pour une action, le prix de l’option est susceptible d’augmenter en valeur pour compenser ce risque. Cela dit, une hausse du cours de l’action associée à une baisse de la volatilité peut entraîner une baisse du prix de l’option. 

Considérons l’exemple ci-dessous qui fait référence à l’achat d’une option d’achat pendant une période de volatilité implicite élevée :

Achat d’une option d’achat pendant une période de volatilité implicite élevée

Aujourd'hui Trois jours plus tard
Cours de l'action :
62,00 $ Cours de l'action :
66,00 $
Prix de levée : 70,00 $ Volatilité implicite :
40,00 %
Échéance :
30 jours Volatilité due au delta :
1,21 $
Prime de l'option d'achat :
2,05 $ Volatilité due au véga :
(1,80 $)
Volatilité implicite : 70,00 % Variation nette :
(0,59 $)
Delta : 0,304 Prime de l'option d'achat :
1,46 $
Vega : 0,06  

Comprendre les termes 

  • Le cours de l’action est le prix auquel une action se négocie sur une bourse publique.
  • Le prix de levée est le prix auquel une option d’achat ou de vente peut être exercée. 
  • Le temps est la durée restante avant l’expiration de l’option.
  • Le cours d’une option d’achat est le prix auquel une option d’achat se négocie sur une bourse d’options.
  • La volatilité implicite est une prédiction de l’ampleur des fluctuations du prix d’une action sur une période donnée.
  • Le delta est une estimation de la variation du prix de l’option pour chaque variation de 1 $ du prix de l’action sous-jacente.
  • Le véga est une estimation de la variation du prix de l’option quand la volatilité implicite change de 1 %.

Cela signifie que le simple fait d’acheter une option d’achat et de supposer qu’elle prendra de la valeur si l’action augmente est une conclusion erronée. Comprendre comment la volatilité implicite influence le prix d’une option doit jouer un rôle important dans le processus de prise de décision d’un investisseur.

La discipline est essentielle pour investir dans les options

Les investisseurs qui ne prennent pas le temps nécessaire pour maîtriser leur art sont plus susceptibles de perdre de l’argent en raison de mauvaises décisions financières. Parmi les erreurs typiques, citons la surexposition à une action ou à un secteur, l’absence d’une ligne directrice prudente en matière de gestion des risques ou le fait de ne pas comprendre pleinement comment suivre une stratégie.

En tant que tels, l’achat et la vente d’options ne diffèrent pas de l’achat et de la vente d’actions. 

Les investisseurs avisés et disciplinés qui apprennent de leurs erreurs et qui étudient constamment le marché ont plus de chances de progresser vers leurs objectifs financiers. Ce constat s’applique aux investisseurs de toutes les classes d’actifs, dont les options.

Inscrivez-vous au concours du Meilleur négociateur d’options au Canada pour mettre en pratique votre stratégie d’options avec des actifs numériques.


 

© Bourse de Montréal Inc., 2022. Tous droits réservés. Il est interdit de reproduire, de distribuer, de vendre ou de modifier le présent article sans le consentement préalable écrit de Bourse de Montréal Inc. Les renseignements qui figurent dans le présent article sont fournis à titre d’information seulement. Les points de vue, les opinions et les conseils contenus dans le présent article sont uniquement ceux de l’auteur. Ni Groupe TMX Limitée ni ses sociétés affiliées ne garantissent l’exhaustivité des renseignements qui figurent dans le présent article et ne sont responsables des erreurs ou des omissions que ceux-ci pourraient comporter ni de l’utilisation qui pourrait en être faite. Le présent article ne vise aucunement à offrir des conseils d’ordre juridique, comptable, fiscal ou financier ou encore des conseils de placement, entre autres, et on ne devrait pas s’y fier à de telles fins. L’information présentée ne vise pas à encourager l’achat de titres inscrits à la Bourse de Montréal, à la Bourse de Toronto ou à la Bourse de croissance TSX. Le Groupe TMX et ses sociétés affiliées ne cautionnent ni ne recommandent les titres mentionnés dans le présent article. Bourse de Montréal et MX sont des marques déposées de Bourse de Montréal Inc. TMX, le logo de TMX, « The Future is Yours to See. » et « Voir le futur. Réaliser l’avenir. » sont des marques déposées de TSX Inc. et elles sont utilisées sous licence.

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories