Qu’est-ce qu’une bonne diversification?

12 juillet 2022 par Banque Nationale Courtage direct
Un puzzle de pièces colorées et diversifiées est presque assemblé.

« Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier » – Cette expression vous dit quelque chose? Elle est souvent utilisée en investissement, car elle définit bien une saine gestion de portefeuille. Plusieurs études ont démontré que la répartition des actifs explique plus de 90 % de la volatilité et du rendement d’un portefeuille1. Cela signifie qu’il est beaucoup plus important de déterminer les catégories d’actifs à choisir que les titres eux-mêmes.

L’approche traditionnelle de la diversification consiste à répartir les placements entre trois principales catégories d’actifs, soit les liquidités, les obligations et les actions. Certains investisseurs optent également pour une quatrième catégorie d’actifs, les placements alternatifs. Une pondération en pourcentage est attribuée à chaque catégorie en fonction des objectifs de placement, du niveau de tolérance au risque et de l’horizon de temps de l’investisseur. Par exemple, pour un portefeuille de croissance, la pondération en actions sera plus élevée, tandis que les pondérations en espèces et en obligations seront plus faibles. En revanche, un portefeuille conservateur aura généralement un pourcentage plus élevé d’actifs alloués à la catégorie des titres à revenu fixe et moins aux actions. 

La diversification et la répartition des actifs consistent à comprendre comment différentes catégories d’actifs s’imbriquent et interagissent au sein d’un portefeuille afin de réduire le risque et d’améliorer le rendement. En tant qu’investisseurs autonomes, vous avez accès à une vaste gamme de produits de placement qui peuvent vous aider à diversifier votre portefeuille, peu importe sa taille.  
 

Quelles catégories d’actifs puis-je inclure dans mon portefeuille?
 

Encaisse :

En général, il faut éviter de détenir de grandes quantités de liquidités (encaisse) dans son portefeuille. Cela dit, selon votre situation personnelle et le type de compte que vous détenez, il peut être justifié de détenir un certain pourcentage de votre portefeuille en espèces. Par exemple, supposons que vous avez un FERR ou un REEE et que vous savez que vous devrez bientôt faire un retrait. Il est alors préférable d’avoir une réserve de liquidités que de vendre des placements après une baisse du marché. 

De nombreux investisseurs gardent également de l’argent en réserve pour des occasions inattendues sur le marché. Les liquidités peuvent protéger votre capital, mais vous perdrez votre pouvoir d’achat au fil du temps à cause de l’inflation.

 

Obligations (revenu fixe) :

Les obligations représentent un prêt consenti par un investisseur à un émetteur (société ou gouvernement) pour une période déterminée, en échange de paiements d’intérêts réguliers (coupon). Une fois l’obligation arrivée à échéance, l’émetteur retourne la valeur à échéance des obligations.

Historiquement, les investisseurs ont acheté des titres à revenu fixe parce qu’ils permettaient de stabiliser les rendements des portefeuilles au fil du temps et qu’on pouvait compter sur eux pour assurer une certaine stabilité en période de volatilité. 

Une fois qu’un investisseur a décidé la proportion de la catégorie d’actifs il veut détenir, l’étape suivante consiste à faire une sélection. Les titres à revenu fixe offrent une vaste sélection d’obligations d’États et de sociétés qui peuvent être à court terme et à long terme, tout en offrant différentes qualités de crédit. Un investisseur peut acheter des obligations individuelles pour son compte ou s’en procurer indirectement au moyen de fonds d’investissement ou de FNB.

L’avantage de posséder des obligations individuelles est que vous pouvez sélectionner l’émetteur et les dates d’échéance. Les désavantages, notamment dans la catégorie des sociétés, sont le risque de faillite de l’émetteur ou simplement le manque de diversification, si vous détenez des titres de quelques émetteurs seulement.

De nombreux investisseurs choisissent donc d’investir dans des obligations par le biais de FNB de titres à revenu fixe qui offrent une diversification instantanée grâce à la détention de titres de multiples émetteurs avec de faibles frais de gestion, sans sacrifices sur le choix.

Enfin, les investisseurs peuvent également acheter des certificats de placement garanti (CPG) dont la durée varie de 1 à 10 ans et dont les intérêts sont payés annuellement ou composés annuellement. Les CPG sont émis par des institutions financières et sont disponibles aux clients du courtage direct.

 

Actions :

Parmi les trois principales catégories d’actifs, les actions ont généré les rendements à long terme après impôt les plus élevés pour les investisseurs et elles continuent d’offrir la possibilité d’obtenir des rendements beaucoup plus élevés que les autres catégories d’actifs. Ce rendement potentiel plus élevé s’accompagne également d’un risque et d’une volatilité plus élevés. En détenant plusieurs actions, les investisseurs peuvent diversifier leur portefeuille tout en réduisant le risque global dans cette catégorie. 

Les clients de courtage direct qui préfèrent détenir des actions individuelles ont accès à des titres cotés au Canada et aux États-Unis. Grâce aux certificats américains d’actions étrangères 2, dits American Depositary Receipt (ADR), ils peuvent acheter des actions de sociétés cotées sur des bourses internationales comme celles du Japon, de l’Australie, de l’Allemagne et d’ailleurs, ce qui leur permet de diversifier leurs avoirs en actions.

Une autre option consiste à acheter des fonds négociés en bourse (FNB) ou des fonds d’investissement, aussi connus sous fonds mutuels, qui peuvent détenir entre quelques douzaines et quelques milliers de titres offrant une diversification instantanée.

 

Comment trouver des titres à l’aide de l’outil Technical Insight ?


Pourquoi la diversification sectorielle est-elle importante dans un portefeuille?

La diversification sectorielle est essentielle pour les investisseurs pour les raisons suivantes :

- Elle réduit le risque en cas de repli du marché. Certains pourraient croire que le fait de détenir cinq actions dans le même secteur diversifie leur portefeuille. En réalité, cela ne fait que réduire le risque de détenir un seul titre puisqu’elles sont toutes dans le même secteur. Le risque global demeure le même. En revanche, si l’investisseur détient cinq actions dans des secteurs différents, il court moins de risques en cas de correction du marché. 

- Elle équilibre le portefeuille. Différents secteurs du marché peuvent réagir différemment lorsque des événements se produisent. Certains secteurs peuvent être soumis à une hausse, d’autres à une baisse et d’autres encore se maintiendront. 

 

Qu’est-ce que la diversification géographique?

La diversification géographique consiste à investir dans des actions ou des obligations de différentes régions du monde. 

Saviez-vous que le Canada représente moins de 3 % de la valeur totale du marché boursier mondial3? En investissant sur les marchés américains, internationaux et émergents, vous accédez aux 97 % restants et vous avez accès à des marchés et des pays qui ne sont pas affectés de la même manière par les nouvelles économiques et qui connaissent des taux de croissance différents.

 

Comment diversifier en fonction de la capitalisation boursière?

Les investisseurs peuvent également diversifier leur portefeuille en sélectionnant leurs titres en fonction de la capitalisation boursière des actions. Ils peuvent sélectionner des actions de grandes, moyennes ou petites capitalisations, chacune offrant des profils de croissance et de risque différents. De nombreux investisseurs détiennent certaines des actions les plus importantes de chaque bourse, mais connaissent moins les actions prometteuses qui pourraient devenir la prochaine valeur sûre ou le prochain grand succès de croissance. 

 

Comment les placements alternatifs peuvent-ils s’inscrire dans une stratégie de diversification?

Un placement alternatif est un actif financier qui n’entre pas dans l’une des catégories d’investissement classiques (espèces, obligations, actions). Cette catégorie regroupe, par exemple, le capital-investissement, les fonds spéculatifs, les contrats à terme et les instruments dérivés sous gestion, les matières premières, les infrastructures, l’immobilier et les cryptomonnaies

Ce qui rend les placements alternatifs attrayants, c’est qu’ils vont souvent à l’encontre des marchés boursiers et obligataires et peuvent servir de couverture contre l’inflation. Ils méritent donc d’être pris en considération pour la diversification du portefeuille. Suivant le choix du placement alternatif, ils peuvent être utilisés comme substitut d’une partie de l’une des trois autres catégories d’actifs.

 

Trouver le juste équilibre

Que vous veniez tout juste de commencer avec de petites cotisations hebdomadaires, une cotisation de mille dollars ou que vous ayez un important portefeuille et une vaste expérience, il est toujours possible de diversifier votre portefeuille. La diversification peut vous aider à atteindre vos objectifs de placement à long terme en vous aidant à améliorer le rendement tout en réduisant le risque. Il s’agit de trouver le juste équilibre.

Prêt à diversifier votre portefeuille avec nos outils gratuits?

Découvrir nos outils

Ce qu’il faut retenir :

- Il est important de diversifier ses investissements afin de diminuer le risque de son portefeuille.

- La diversification consiste à répartir vos placements entre différentes catégories d’actifs avec un pourcentage donné alloué à chaque catégorie en fonction de votre tolérance au risque et de votre horizon prévisionnel.

- Voici les différents types d’actifs :

  • Liquidités ou l’encaisse.
  • Les obligations, qui sont des prêts consentis par un investisseur à une société ou un gouvernement (émetteur) pour une période déterminée, en échange de paiements d’intérêts réguliers.
  • Les actions, des actifs plus volatiles, peuvent être diversifiés pour réduire la volatilité.
  • Les placements alternatifs sont des actifs financiers qui regroupent, par exemple, le capital-investissement, les fonds spéculatifs, les contrats à terme et les instruments dérivés sous gestion, les matières premières, l’immobilier et les cryptomonnaies.

-Pour atteindre un objectif d’investissement à long terme, il est important de considérer la diversification par secteur, par zone géographique, par capitalisation boursière et par catégorie d’actifs.

 

  1. Setting the Record Straight on Asset Allocation, 2012 (en anglais seulement)
  2. American Depositary Receipt (ADR) (en anglais seulement) 
  3. Distribution of countries with largest stock markets worldwide as of January 2022, by share of total world equity market value (en anglais seulement)

 

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

Catégories

No dossiers thématiques


La finance est une drôle

de langue.

 

Nos webinaires sont là

pour vous aider.

 

Voir le calendrier