Diversification : la pierre angulaire de l'investissement

15 août 2017 par Jean-Philippe Bernard
graphique circulaire

Récemment un collègue me demandait quel serait le prochain filon boursier pour s’enrichir. En m’interrogeant sur le sujet, j’ai réalisé que je l’ignorais complètement!

Et je ne suis pas le seul. Selon l’analyse 2015 du  S&P Indices Versus Active (SPIVA®), il existe un écart de performance entre les fonds à gestion active [1] et les fonds à gestion passive [2], et ce, depuis plusieurs années.  

Cette analyse démontre que la gestion active peine à faire mieux que la simple gestion passive ou indicielle.

Ce n’est pas étonnant, sachant à quel point il est hasardeux de prédire une éventuelle reprise (ou déconfiture) d’une classe d’actifs. En effet, le moment auquel on s’adonne à cette stratégie est primordial pour réussir, mais surtout, très difficile à identifier.

Pourtant, puisque l’incertitude est omniprésente dans les marchés financiers, on devrait plutôt accorder son attention sur la diversification de son portefeuille.

Les trois volets de la diversification

Tout d’abord, la diversification de son portefeuille doit être établie selon certains paramètres tels que l’âge et la tolérance au risque.

Ensuite, selon le contexte économique et financier, un changement de stratégie peut s’avérer envisageable afin de capturer certaines tendances. Par exemple, le contexte actuel nous laisse croire que les obligations subiront des vents de face dans le futur puisque leurs taux sont si bas. On pourrait donc être tenté de dévier légèrement de la répartition cible en allouant un peu moins de valeur que prescrit à cette classe d’actifs.

Enfin, puisque les marchés financiers fluctuent constamment, certains actifs peuvent dévier de leur cible au fil du temps. Il devient donc essentiel de rééquilibrer son portefeuille pour tenter de ramener les écarts à la cible préalablement fixée. Cette discipline d’investissement est primordiale dans l’atteinte de ses objectifs. Souvent, seul un conseiller en placement pourra vous aider dans ce processus. N’hésitez pas à le consulter !

Jean Philippe Bernard, conseiller en placement, Financière Banque Nationale

 

[1] La gestion active est souvent préconisée par l’investisseur qui rejette l’hypothèse d’efficience des marchés et qui croit pouvoir obtenir un meilleur rendement, en sélectionnant lui-même ses titres, à l’aide d’outils d’analyse.

[2] La gestion passive (ou indicielle) est plutôt adoptée par les investisseurs qui croient en l’efficience des marchés. Grâce à une méthode souvent partiellement automatisée, leur portefeuille imite les performances d’un marché de référence.

___

Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de la Financière Banque Nationale. Les informations contenues dans le présent texte proviennent de sources que nous jugeons fiables. Toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations qui pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont fondées sur notre analyse et notre interprétation de ces informations et elles ne doivent pas être interprétées comme une sollicitation ou une offre visant l’achat ou la vente des titres mentionnés dans le présent texte.

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

 

Catégories

Catégories