Banque Nationale Courtage direct
Accueil Commencer à investir
Tarification
Services
Outils et tutoriels
Centre éducatif
Webinaires et actualités
Vous serez dirigé vers la page de connexion
FERMER

Frais d’investissement : les coûts réels des placement autogérés

09 février 2024 par Banque Nationale Courtage direct
Une photo d’un jeune homme qui commence son parcours en investissement

L’investissement en bourse est souvent associé aux personnes fortunées, mais saviez-vous que c’est un mythe qu’il faut disposer d’une grosse somme d’argent pour commencer à investir? Non seulement les barrières à l’entrée sont beaucoup moins élevées qu’on ne le croit, mais de nombreuses personnes fortunées ont commencé à investir avec une somme bien inférieure à la valeur actuelle de leur portefeuille. Que vous ayez 100 $ ou 10 000 $, l’investissement est un excellent moyen d’utiliser votre épargne pour faire fructifier votre portefeuille.

Investir de façon autonome ou investir avec un conseiller

L’investissement autonome offre de nombreux avantages qui diffèrent de ceux offerts par un conseiller ou une conseillère en placements. L’investissement autonome vous donne la liberté de choisir votre propre stratégie d’investissement sur la base d’une auto-évaluation de facteurs clés, comme la tolérance au risque, les horizons temporels, les objectifs et les contraintes financières. De plus, une foule de renseignements sont disponibles en ligne pour vous aider à vous informer et à vous guider tout au long de votre parcours d’investissement autonome.

Assurez-vous d’avoir la bonne information pour prendre vos décisions d’investissement : consultez notre Centre éducatif qui offre des articles, des vidéos, des webinaires et des outils qui couvrent divers sujets – gratuitement!

Travailler avec un conseillère ou une conseillère en placement ou un planificateur financier peut s’avérer plus coûteux que l’investissement autonome, mais permet d’obtenir des conseils au besoin. Une conseillère ou un conseiller en placement peut vous facturer une commission pour l’achat et la vente de titres ou des frais d’actifs sous gestion (AUM) pour la gestion de vos frais. Néanmoins, il peut être bon de demander conseil car les deux approches peuvent se compléter. 

Il est important de rappeler que, même si vous choisissez la voie de l’investissement autonome, il peut y avoir des frais de transaction et des frais d’administration en fonction du service de courtage en ligne. Cela dit, un conseiller ou une conseillère peut aviser sa clientèle, mais les services de courtage en ligne peuvent fournir des articles, des webinaires et des outils gratuitement pour aider sa propre clientèle. Ainsi, les personnes qui investissent de façon autonome ont facilement accès à une mine de renseignements fiables et à jour sur les placements qui peuvent les aider à prendre des décisions d’investissement sans pour autant leur fournir des conseils.

Choisir le bon service de courtage : à l’affût des faibles coûts

Les frais de transaction sont généralement moins élevés pour les investisseurs autonomes que les frais liés à la collaboration avec un planificateur financier ou une planificatrice financière. Toutefois, de nombreux services de courtage en ligne facturent aux investisseurs et aux investisseuses autonomes une commission pour chaque opération effectuée. 

  • Au moment de choisir un service de courtage, vous devez tenir compte des frais de commission. De nombreux services facturent une commission à taux fixe pouvant atteindre 9,99 $ par transaction. 
  • Les frais de commission peuvent s’accumuler très rapidement, en particulier si vous négociez régulièrement. Plus la commission est basse, plus votre argent durement gagné peut servir à faire fructifier vos investissements plutôt qu’à payer des frais de courtage ou de transaction.

Le saviez-vous? Chez BNCD, les investisseurs et les investisseuses autonomes paient une commission à 0 $ pour négocier des actions et des FNB en ligne. Apprenez-en plus.

Les instruments de placement peuvent comporter des frais différents

Vous devez choisir le type d’investissement qui vous convient le mieux. Des facteurs comme vos objectifs financiers, votre tolérance au risque et votre horizon de placement devraient vous aider à choisir les produits de placement

Même si certains services de courtage facturent une commission et d’autres pas, il faut toujours garder à l’esprit que différents types de produits de placement comportent différents types de frais et de coûts. De plus, surveillez les autres frais qui pourraient être liés à l’achat d’un produit de placement en particulier. N’oubliez pas que les instruments ne requièrent pas tous un investissement minimum ou des frais de transaction importants, et que différents types de produits de placement comportent différents types de frais et de coûts. Tenez compte des taux de conversion, de change et d’intérêt lorsque vous investissez et lorsque vous calculez le rendement du capital investi (RCI) d’un titre.

Fonds négociés en bourse (FNB) – Les investisseurs et les investisseuses autonomes qui achètent des FNB canadiens et américains paient une commission de 0 $ si l’opération est effectuée sur la plateforme de négociation de BNCD. Lors de l’achat de fonds négociés en bourse, il est important de connaître le ratio des frais de gestion (RFG), c’est-à-dire le montant consacré à la gestion de l’actif. N’oubliez pas que les FNB à gestion passive comportent généralement des frais de gestion moins élevés que les FNB à gestion active. Nous vous conseillons également de consulter le prospectus d’un FNB (site Web externe), qui fournit aux personnes intéressées des renseignements importants sur les frais, les charges, les objectifs de placement et les stratégies d’un fonds.

Actions et FPI Les titres de fiducies de placement immobilier se négocient comme des actions ordinaires. Aucuns frais supplémentaires ne s’appliquent, mais si votre service de courtage vous charge une commission, vous devrez payer le coût de l’opération.

Obligations – Si vous achetez une nouvelle émission d'obligations, les frais liés à l’achat de l’obligation sont inclus dans le prix de vente. La plupart des acheteurs conservent habituellement le titre jusqu’à l’échéance. Dans ce cas, l’opération n’entraînera aucuns frais supplémentaires. Lorsque vous achetez des obligations détenues ou négociées antérieurement sur le marché obligataire secondaire, la commission est indiquée comme un montant distinct du prix de l’obligation. Comme pour une nouvelle émission d’obligations, si le nouvel acheteur détient l’obligation jusqu’à l’échéance, il n’aura pas à payer de frais supplémentaires.

CPG – Il n’y a pas de frais associés à l’achat de certificats de placement garantis

Autres frais et coûts à prendre en compte 

Nous avons tendance à mettre l’accent sur les commissions, mais les investisseurs autonomes doivent également être attentifs à d’autres coûts et frais avant d’effectuer une opération. Les personnes qui ont tendance à acheter et à conserver leurs titres, ou qui ne négocient pas souvent, sont généralement moins touchées par les commissions, les écarts acheteur-vendeur et les conversions de devises que les négociateurs sur séance. Néanmoins, les investisseurs et les investisseuses autonomes ont un certain contrôle sur le montant qu’ils versent en frais.

Écart acheteur-vendeur – Lorsque vous cherchez un titre, le cours au marché et le cours acheteur-vendeur s’affichent dans la cote. Le cours acheteur est le prix auquel les acheteurs sont prêts à acheter, et le cours vendeur est le prix auquel les vendeurs sont prêts à vendre un titre. Le cours acheteur (prix d’achat) est toujours inférieur au cours vendeur (prix de vente). Le terme « écart acheteur-vendeur » est habituellement utilisé pour déterminer la différence entre ces deux prix.

Une personne qui achète une action et la revend immédiatement subirait une perte équivalente à l’écart acheteur-vendeur, même en l’absence de frais de commission.

Lorsque vous achetez une petite quantité d’actions ou que vous prévoyez détenir des actions pendant une période prolongée, le coût supplémentaire de l’écart acheteur-vendeur peut sembler insignifiant. Toutefois, pour les personnes qui investissent comme les négociateurs ou les négociatrices sur séance, qui négocient parfois de gros volumes d’actions différentes sur des périodes courtes de quelques minutes ou quelques heures, le coût de l’écart acheteur-vendeur peut avoir un impact significatif sur les bénéfices qu’ils peuvent tirer de leurs opérations à la fin de la journée. La taille de l’écart peut être aussi faible qu’un cent entre les acheteurs et les vendeurs lorsque le volume des transactions est élevé et que l’action est liquide. Dans ce cas, l’investisseur ou l’investisseuse peut rapidement acheter ou vendre un grand nombre d’actions, ce qui a une faible incidence sur le cours de l’action. Dans le cas des actions à faible volume qui ne sont pas liquides, l’écart augmente et peut être de quelques cents ou même de quelques dollars si le cours de l’action est élevé et non liquide et que le volume est très faible. 

Supposons qu’un investisseur ou une investisseuse détient actuellement 1 000 actions de la société ABC et souhaite les vendre et que l’écart acheteur-vendeur actuel est de 1 cent. En supposant qu’il n’y ait pas de commissions, l’écart de 1 cent finit par lui coûter 10,00$. Supposons que nous avons le même exemple, mais que l’écart est de 10 cents, la différence finit par coûter 100 $ à l’investisseur ou l’investisseuse.

Conversion de devises – Si vous avez déjà effectué un voyage aux États-Unis, vous avez probablement échangé des dollars canadiens contre des dollars américains. Vous avez peut-être aussi remarqué la différence de taux lorsque vous achetez des dollars américains et les revendez à votre banque locale. En plus des fluctuations du taux de change, l’écart entre le taux d’achat et le taux de vente de la banque signifie que vous payez des frais chaque fois que vous déplacez des fonds dans un sens ou dans l’autre. 

Il en va de même lorsque vous achetez et vendez des actions américaines au moyen de votre compte en dollars canadiens. Pour éviter les coûts de conversion, vous pouvez utiliser des comptes enregistrés ou non enregistrés en dollars américains pour effectuer des opérations et recevoir des dividendes de titres américains. Une autre option consiste à convertir une somme forfaitaire lorsque les taux de change sont favorables, puis à acheter des titres américains au moyen d’un compte de courtage en dollars américains.

FNB canadiens d’actions américaines – Une autre solution consiste à acheter des FNB canadiens qui investissent sur le marché américain. Cela vous permet de payer en dollars canadiens et d’éviter les coûts de conversion, qui sont intégrés à la valeur du FNB. Étant donné que des montants plus importants sont convertis, généralement en millions de dollars, le FNB bénéficie de taux de change institutionnels plus faibles. De plus, comme un seul FNB détient un bassin d’actifs différents, les investisseurs autonomes ont l’avantage de détenir un titre qui comporte des placements géographiquement diversifiés

Frais d’administration et frais d’inactivité – Certains services de courtage direct facturent des frais d’administration à leur clientèle, qui sont habituellement fondés sur la valeur du compte de courtage. Si la valeur du compte est inférieure à un montant précis ou si la personne titulaire du compte n’effectue pas un nombre minimal d’opérations par trimestre, des frais d’inactivité peuvent être facturés. Si l’investisseur ou l’investisseuse réduit le montant disponible pour investir ou met le compte en position débitrice, il est tenu d’ajouter des fonds au compte ou de vendre des placements pour couvrir le débit.

Il est important de savoir le type de frais administratifs ou d’inactivité qui peuvent vous être facturés. Certains services de courtage en ligne peuvent réduire les frais en fonction de l’âge du client ou de la cliente (par exemple, dans le cadre d’un rabais pour jeunes), de la profession ou d’une offre exclusive.

De combien d’argent ai-je besoin pour commencer à investir?

En principe, aucun montant minimal n’est requis pour commencer à investir. De toute évidence, les investisseurs qui ont déjà d’importants portefeuilles n’ont peut-être pas cette préoccupation, mais vous pouvez tout de même créer un portefeuille dynamique si vous commencez ou si vous n’avez pas beaucoup d’argent à investir. Dans la plupart des services de courtage en ligne, les investisseurs et les investisseuses doivent acheter au moins une part entière de l’action, du FNB ou de la FPI. 

Lorsque le prix d’une action ou d’une part se situe dans les centaines de dollars, l’achat peut s’avérer difficile. Néanmoins, les FNB peuvent être une excellente option. Non seulement il existe des milliers de titres sur les marchés canadiens et américains, mais ils sont également offerts à des prix unitaires très variés. Étant donné qu’un seul FNB détient un groupe de titres sous-jacents, il s’agit d’un moyen rentable pour un nouvel investisseur d’obtenir une diversification instantanée, même s’il ne détient que quelques parts.

De plus, pour celles et ceux qui commencent leur parcours d’investissement avec des petites sommes d’argent, l’achat d’un FNB de 50 $ avec une commission supplémentaire de 10 $ peut rapidement absorber le fonds d’investissement dont ils disposent. C’est pourquoi trouver un service de courtage avec une commission faible ou nulle peut faire toute la différence. 

D’autres options, comme les fonds communs de placement, peuvent avoir des frais moins élevés mais nécessitent généralement un montant minimum d’achat initial de 500 ou 1 000 dollars, et certains services de courtage en ligne peuvent exiger un montant minimum plus élevé. De même, dans le cas des obligations et des CPG, les services de courtage en ligne fixent habituellement un montant d’achat minimal pouvant atteindre des milliers de dollars. Cette exigence peut poser des difficultés aux investisseurs qui débutent. Une autre solution consiste à acheter une part d’un FNB axé sur les obligations. Comme ces fonds comportent une participation partielle dans un panier d’obligations différentes, cet achat ne serait pas assujetti aux mêmes exigences minimales qu’un achat régulier d’obligations.

Que vous commenciez à investir ou que vous le fassiez depuis un certain temps, il est important d’évaluer régulièrement votre stratégie d’investissement, ainsi que le coût de vos placements. Nos priorités changent, tout comme nos objectifs de placement. N’oubliez jamais que les coûts d’un placement varient en fonction du service de courtage que vous utilisez et des différents types d’instruments de placement que vous choisissez. Les placements comportent toujours des risques, mais peu importe le budget ou les objectifs financiers, il n’y a pas de minimum pour commencer à investir. Plus vos placements fructifient, plus vos rendements potentiels sont élevés. 

Êtes-vous prêt à acheter des actions et FNB à 0$ de commission?

Ouvrez un compte

À retenir  :

  • C’est un mythe que vous avez besoin de beaucoup d’argent pour investir de façon autonome.
  • En plus des commissions, différents instruments de placement comportent des coûts différents. Trouver un service de courtage en ligne qui facture des commissions faibles ou nulles peut augmenter le montant que vous pouvez investir.
  • Les FNB peuvent être un moyen rentable d’investir dans une variété de titres sous-jacents tout en atténuant les effets des coûts secondaires et des montants minimums de placement.
  • Soyez toujours attentif aux frais administratifs et d’inactivité lorsque vous négociez avec un service de courtage en ligne.

Notes légales 

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada, à ses filiales ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site est fourni qu’à des fins d’information générale et ne doit d’aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. De plus, l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par Banque Nationale Courtage direct (BNCD) à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour BNCD et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers des sites externes qui ne sont pas administrés par BNCD. BNCD ne peut être tenue responsable du contenu de ces sites externes.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de BNCD.

Catégories

Catégories


ELLE EST ENFIN ARRIVÉE!

 

Négociez au bout de vos doigts avec l’application mobile courtage
direct.

Disponible sur App Store et Google Play.*

 

En savoir plus